International › APA

Éthiopie : un projet d’eau potable pour 1,6 million de personnes

L’Éthiopie subit depuis des mois une sécheresse pouvant affecter près de huit millions de personnes qui risquent de subir une grave crise alimentaire et perdre leurs moyens de subsistance, selon les organisations humanitaires.Pour pallier le manque d’eau dans ce pays d’Afrique de l’Est, un projet d’accès à l’eau potable doté d’une enveloppe de 75,5 millions de dollars y a été lancé ce vendredi. World Vision Ethiopie, une organisation humanitaire, a initié  ce projet dénommé Water4Life+, en collaboration avec le gouvernement d’Addis-Abeba.

Dans un communiqué, l’ONG a déclaré que l’objectif visé est de fournir un accès à l’eau potable à 415 écoles, 281 établissements de santé et plus de 1,6 million de personnes dans huit États régionaux.

La Fondation du Fonds d’investissement pour l’enfance (CIFF, sigle anglais) a financé les infrastructures qui devront également améliorer l’hygiène des communautés ciblées.

World Vision Ethiopie indique qu’il sera mis en œuvre en deux phases dans les régions Oromia, Amhara, SNNP, Benishangul Gumuz, Afar, Tigray, Gambella et Somali de la nation d’Afrique de l’Est.

La première phase comprend cinq districts : Gimbichu et Jeldu-Chobi dans l’Oromia ; Shebel Beretta et Legambo dans l’Amhara ; et Sodo Guraghe dans la région SNNP. Quant à elle, la deuxième phase du projet, qui devrait débuter dans deux ans et demi, couvrira cinq autres districts.

Au cours de la période de mise en œuvre de cinq ans, le projet prévoit de forer 122 puits d’eau profonds et 274 puits peu profonds, et de développer 50 points d’eau. Il va également réhabiliter 48 systèmes d’approvisionnement en eau au niveau des communautés, des écoles et des établissements de santé.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé