Sport › Football

Eto’o, Kweukeu, Bédimo, Bekamenga et Choupo-Moting, buteurs

A 93 jours du début de la Coupe du monde, d’autres pros camerounais sont irréguliers en club : Song Bilong, Nguemo, Chedjou et Ndy Assembé.

Henri Bédimo, buteur
Passeur décisif à six reprises depuis le début de la saison, le lyonnais Henri Bédimo s’est mué en buteur face à Bordeaux, dimanche en clôture de la 28ème journée de Ligue1. Alors que l’on se rapprochait de la fin de la partie, Bedimo, en puissance, en détermination et avec un relais de Briand, a égalisé dans le temps réglementaire. Dans l’ultime seconde du temps additionnel, Lyon a remporté la partie, grâce à un but de la tête de Tolisso. A noter que côté bordelais, Landry Nguemo ne figurait pas sur la feuille de match. Clinton Ndjié, l’autre camerounais de Lyon, a quant à lui fait son entrée à la 81ème minute, à la place de Gomis. Sur le site officiel de Lyon, Bédimo a donné son sentiment à la fin du match : «Il fallait réagir après une première période catastrophique. Il fallait se dire des choses à la mi-temps. On a eu du mal en début de rencontre. Après, on est revenus dans la formule que l’on maitrise le mieux. C’était important de gagner ce soir ».

George Ntep de Madiba, blessé
Les nouvelles en provenance de l’infirmerie de Rennes ne sont pas bonnes. Philippe Montanier affichait le visage des mauvais jours, jeudi dernier, devant la presse. Et pour cause : l’entraîneur rennais venait d’apprendre que Paul-George Ntep ne retrouverait pas les terrains avant début mai dans le pire des cas, mi-avril dans le meilleur. Touché aux adducteurs mardi soir au Mans avec les Espoirs français face à la Biélorussie (1-0), l’attaquant rennais souffre d’une déchirure qui le rendra indisponible pendant six à huit semaines. Un coup très dur pour les Bretons, qui avaient accueilli cet hiver la révélation de L2 de la première moitié de saison. Cette blessure du Franco-camerounais arrive au plus mauvais moment, puisqu’il est très courtisé par les autorités en charge du football camerounais pour endosser le maillot vert-rouge-jaune, à la griffe du lion. Il a demandé un temps de réflexion avant de se décider, s’il doit changer de nationalité sportive.

Jean Armel Kana Biyik voit rouge
Blessé le 24 janvier à Lille, Jean-Armel Kana-Biyik a fait son retour à la compétition samedi dernier lors du déplacement de son club à Valenciennes. Après avoir ouvert le score, les Rennais ont fini par s’incliner 2-1 au stade du Hainaut. Les « Rouge et Noir » auraient pu se contenter d’un match nul si seulement l’arbitre de la rencontre n’avait pas infligé une double sanction au Stade Rennais. En effet, à la 75ème minute, l’arbitre de la rencontre a expulsé Jean-Armel Kana-Biyik pour une faute du Camerounais, quasi inexistante, sur Tongo Doumbia, l’ancien rennais.

Jean II Makoun, présent
Le milieu récupérateur camerounais était bien présent dans l’entrejeu rennais durant toute la rencontre à Valenciennes. A la 25ème minute, il a idéalement servi Grosicki à l’angle droit de la surface de réparation. Le Polonais a frappé instantanément. Mais le tir n’a créé aucun souci pour le portier Novaes. A la fin, Rennes s’est incliné 1-2. Les joueurs de Philippe Montanier (16èmes avec 31 points) auraient pu s’offrir un matelas confortable. À la place, ils repartent en Bretagne avec une avance diminuée de 3 points sur Valenciennes, premier relégable avec 25 points.

Eric Maxim Choupo-Moting, buteur
L’attaquant de Mayence a inscrit son septième but de la saison dimanche dernier, lors de la 24ème journée de Bundesliga. La rencontre avait pourtant mal démarré pour Eric-Maxim Choupo-Moting et ses coéquipiers. Face à son compatriote, Marcel Ndjeng (remplacé à la 46e) et une équipe de Hertha Berlin bien en place offensivement et solide défensivement, la formation de Mayence va encaisser la première à la 51ème minute (1-0). Il fallait donc compter sur l’adresse d’Eric-Maxim Choupo-Moting, pour remettre les pendules à l’heure grâce notamment à ce penalty transformé avec brio (1-1, 65e minute). L’attaquant camerounais est remplacé par Malli à la 89e minute.

Vincent Aboubakar, inefficace
Dimanche dernier, le compteur de buts de Vincent Aboubakar est resté scotché à 12 réalisations. Mais Lorient a retrouvé le goût de la victoire en l’emportant face à Saint-Etienne 1 à 0. Une victoire méritée pour l’équipe lorientaise mais qui fut longue à se dessiner puisqu’il a fallu attendre la 90ème minute et un pénalty transformé par Aliadière. Auparavant les Merlus s’étaient créé plusieurs occasions par Vincent Aboubakar mais avaient manqué de réussite et de réalisme. Cette victoire permet aux Lorientais de remonter à la 11ème place et de garder leurs distances avec la zone de relégation.

Song Bilong, absent
C’est à travers le petit écran que Song Bilong a assisté au match de son club à Valladolid, où le Fc Barcelone a subi une énorme désillusion, sur la pelouse de Jose Zorilla. Valladolid, relégable avant cette journée, est parvenu à battre un Barça extrêmement moribond. Le gardien Marino n’a même pas eu besoin de s’employer tant les Catalans se sont montrés peu dangereux.

Jean-Armel Kana Biyik
letelegramme.fr )/n

Joël Matip, accrocheur
Schalke 04 s’est remis de ses différents traumatismes. Après avoir été laminés (1-6) par le Real Madrid en huitième de finale aller de la Ligue des champions, puis corrigés (1-5) par le Bayern Munich il y a une semaine en championnat de première division d’Allemagne, Joël Matip et Schalke 04 ont renoué avec la victoire samedi, face à Hoffenheim (4-0). Pendant que Huntelaar (3 buts) et Obasi (1 but) fusillaient le gardien Casteels, l’international camerounais, très accrocheur, lui, menait la vie dure aux attaquants adverses. Jamais son gardien n’a été en danger.

Jacques Zoua, de nouveau titulaire
Après avoir longtemps ciré le banc de touche, Jacques Zoua a retrouvé une place dans le onze entrant, lors de la réception Eintracht Franfurt, lors de la 24ème journée de Bundesliga. Menés (0-1) dès la 21e min, le Camerounais et ses coéquipiers sont revenus au score à la 72e min, sur un penalty transformé par ÇalhanoÄ lu. Très remuant en attaquant, Jacques Zoua est à l’origine du penalty qui va permettre à Hambourg de rester sur une vague positive.

Sébastien Bassong, malchanceux
Le capitaine de Norwich City a passé un après-midi difficile. Alors que son équipe menait 1-0, il a causé le penalty qui a permis aux visiteurs de Stoke City de revenir à la marque. A la fin de la partie, les deux équipes se sont séparées sur un score de parité 1-1. Néanmoins, Sébastien Bassong n’a pas à rougir de sa prestation, lui qui a fêté dimanche dernier sa 23ème titularisation de la saison, après 28 journées.

Christian Bekamenga, puissance 14
L’inévitable Christian Bekamenga a encore frappé vendredi dernier lors de la réception du Ca Bastia, lanterne rouge. Alors que les Tango menaient déjà, la délivrance est intervenue à la demi-heure de jeu. Bekamenga a profité d’une bévue d’un défenseur Bastiais pour placer tranquillement le ballon entre les jambes de Lombard. Laval mène 2-0. Le 14ème but de la saison pour l’attaquant camerounais. Malgré cette victoire, Laval est avant-dernier et toujours menacé de relégation.

Leony Kweuke, double buteur
Le sauveur du club de Caykur Rizespor c’est lui: Leony Léonard Kweuke. Très en forme ces dernières semaines en championnat de première division de Turquie, l’attaquant international camerounais a été le précurseur de la victoire de son club ce dimanche face à Antalyaspor d’Enoh Eyong, titulaire. En signant un magnifique doublé, il a permis aux siens de l’emporter, 2 buts contre 1, lors de la 24e journée de Super League.

Joël Matip
Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé