Société › Société

Etudier en France, ce qu’il faut savoir pour les étudiants camerounais

Les nouveautés dans la demande de visa étudiant!

C’est au cours d’une conférence de presse organisée le 3 avril 2009 que des responsables de l’ambassade de France au Cameroun, accompagnés des membres de CampusFrance, ont tenu à éclairer l’opinion publique camerounaise sur les procédures à remplir pour l’obtention d’un visa pour continuer les études en France. Il s’agit notamment de remplir les conditions telles que les justifications d’admission dans un établissement, de ressources pour un an, d’ouverture de compte et un passeport valide.

D’après les différents participants à cette conférence, ce sont les candidats qui passent par CampusFrance qui sont les plus privilégiés. Mais il faut qu’ils remplissent toutes les conditions requises, ce qui leur permet d’obtenir de plein droit le titre de séjour s’il est inscrit dans un établissement du dispositif. Cependant, il peut arriver qu’un candidat soit accepté dans une institution et que le visa ne lui soit pas accordé parce que l’université n’est pas toujours en possession des éléments dont nous avons besoin, précise Aïda Sy-Wonyu, responsable de l’espace CampusFrance Cameroun.

Le choix des étudiants pour étudier en France étant devenu plus sélectif, les conditions d’obtention d’un visa pour le pays de Nicolas Sarkozy relèvent de plus en plus d’un véritable parcours du combattant. Devant leur capacité d’accueil réduite, les universités n’appliquent qu’une règle: la sélection des meilleurs dossiers. L’on dénombre donc aujourd’hui 5200 camerounais inscrits dans les universités et les grandes écoles françaises. En 2008, 1419 candidats ont passé les entretiens pour des inscriptions. Et depuis le début de cette année, l’on enregistre déjà près de 600 dossiers reçus pour les inscriptions en première année. Des demandes de visas pour étudier en France qui vont croissantes malgré leur difficulté d’obtention. A l’ambassade de France au Cameroun, c’est une longue file de personnes qui attendent des heures durant dans le but d’obtenir un visa. Ce qui n’est pas évident: J’ai fais des demandes de visas pour la France trois fois pour aller continuer mes études et je n’ai jamais pu voyager, et aujourd’hui, je suis découragée, raconte une étudiante de l’université de Yaoundé I.

Des camerounais qui fréquentent en France, 95% étudient sur fonds propres. Même si des bourses d’étude sont encore octroyées, elles sont très peu nombreuses. Sur 140 dossiers de bourses d’études reçus l’année dernière, 28 ont été retenus. Des dossiers qui sont essentiellement axés sur le renforcement des capacités des universités et des cadres de ministères.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut