International â€ș Autres

Évocation : le jour oĂč Johnny Hallyday s’est fait expulser du Cameroun

AprĂšs l’annonce de la mort du chanteur français, la rĂ©daction de journalducameroun.com a fait un flashback sur un Ă©pisode de la vie de cet artiste qui s’est dĂ©roulĂ© sur le territoire camerounais.

C’est une histoire vielle de 49 ans. Le 11 mai 1968, le cĂ©lĂšbre chanteur français Johnny Hallyday s’est fait rapatrier du Cameroun, aprĂšs avoir portĂ© main sur un diplomate dans son hĂŽtel. InvitĂ© dans la capitale politique YaoundĂ© pour un concert, l’auteur du tube « Allumez le feu », s’Ă©tait retrouvĂ© au cƓur d’une altercation avec un chargĂ© d’affaires de la RĂ©publique centrafricaine.

Johnny Hallyday a racontĂ© ce qui s’Ă©tait passĂ© ce jour, expliquant que c’est lui qui Ă©tait la victime. « Un type que je pouvais Ă©videmment pas connaĂźtre a dit des choses dĂ©sagrĂ©ables Ă  notre sujet, notamment parce que nous avons des cheveux longs. Il y avait beaucoup de monde autour de nous et j’Ă©tais pressĂ© de prendre ma clĂ© pour regagner ma chambre. Le type en question semblait pressĂ© Ă©galement. Il m’a bousculĂ©. J’ai protestĂ©. Il m’a empoignĂ© en dĂ©chirant mon polo et en cassant la chaĂźne que je porte autour du cou, » rapporte le journal l’observateur.


Une version diffĂ©rente de celle des tĂ©moins, car c’est sur la base de leurs tĂ©moignages que Johnny Hallyday a finalement Ă©tĂ© expulsĂ© du pays. Le concert avait Ă©tĂ© immĂ©diatement annulĂ©. Il faut cependant noter que cet Ă©pisode traduit la carriĂšre de ce musicien, qui a souvent Ă©tĂ© faite de situations similaires. En 2013 par exemple, le chanteur s’est retrouvĂ© dans un clash avec le rappeur Booba, Ă  la suite d’un propos qu’il n’avait visiblement pas apprĂ©ciĂ©.

Au cours de sa carriÚre, Johnny Hallyday a vendu plus de 110 millions de disques. Il a enregistré plus de 50 albums et un millier de chansons. Véritable marathonien des tournées, il a enchaßné les concerts avec succÚs, et sa mort ce 5 novembre laisse des milliers de fans éplorés.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut