Opinions › Tribune

Exactions de Bamenda et Buea au Cameroun: le CDD veut contre-attaquer à Paris

Par le Conseil des Camerounais de la diaspora (CCD)

O Cameroon, our Homeland. Le Conseil des Camerounais de la Diaspora (CCD) condamne avec fermeté les violences et les exactions subies par les avocats à Bamenda et les étudiant(e)s à Buea ces derniers jours. Ce sont des Camerounais sans autre forme de procès qui méritent notre solidarité nationale dans ces moments tragiques et sombres de l’histoire récente de notre pays.

Aujourd’hui Buea, hier Bamenda, pour un Cameroun nouveau le visage du pays doit-il exhiber les escadrons de la terreur sur les avocats et les étudiant(e)s, dans les campus universitaires, dans les rues et maisons? Combien de temps, combien de fois et jusqu’où la nation entière pourra-t-elle supporter de voir ces pompiers pyromanes mettre notre pays à l’échelle du pays frère Haïti sous Duvalier à l’instar du passage de M. Philémon Yang le jour et les escadrons de la terreur la nuit ?

Il n’y aura aucune impunité, aucun oubli pour les commanditaires de ces expéditions punitives qui décident de la vie ou de la mort de nos concitoyens. Ce sont ces hauts fonctionnaires connus de tous qui sont devenus des inquisiteurs de leurs semblables. Malgré leur niveau d’étude ils ont le mépris de la vie humaine et un penchant à la marginalisation d’Etat.

Pour un Cameroun nouveau et ce depuis la tragédie d’Eseka, nous rappelons à ses responsabilités cette gouvernance tyrannique codirigée par MM. Philémon Yang et Biya de mettre hors d’état de nuire ces escadrons de la terreur, car aucun Camerounais ne mérite ce genre de traitement inhumain et dégradant. Il en est de même de ces policiers et gendarmes réveillés dans la nuit pour de sales besognes de répondre par la désobéissance à ces ordres immoraux et inconstitutionnels.

Pour le reste, le Conseil des Camerounais de la Diaspora (CCD) demande solennellement aux Camerounais une vigilance accrue contre ces abus et violences et une solidarité sans faille envers nos compatriotes victimes de la barbarie. Et entend aussi en débattre des suites à donner au cours de son Assemblée Générale Extraordinaire du samedi 10 décembre 2016 à 19 h à l’Ageca, 177 Rue de Charonne 75011 Paris, Métro Alexandre Dumas Ligne2


monsieur-des-drapeaux.com)/n

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé