Société › Société

Examens officiels au Cameroun: Pas de hausse de frais de participation

Un communiqué de l’Office du Baccalauréat du Cameroun apporte un démenti à une information diffusée par un quotidien local

L’Office du Baccalauréat du Cameroun (OBC) a fait savoir dans un communiqué rendu public mardi 1er novembre 2011, qu’elle n’avait pas procédé à l’augmentation des frais des différents examens de l’enseignement secondaire. Les taux d’inscription restent inchangés, conformément aux termes de la circulaire ministérielle du 11 octobre 2011 peut-on lire dans un communiqué de cette institution. Le communiqué rappelle les différents frais à débourser pour la participation aux examens. Pour les probatoires de l’enseignement général (A, C et D) les élèves doivent s’acquitter de 9.500 F chacun. Pareil pour les frais du Baccalauréat et du brevet d’études du premier cycle (BEPC). Un changement, rappelle le communiqué, est à noter pour cette session 2012 et concerne le probatoire B (option économie), qui passe dans la catégorie des probatoires commerciaux et technique, où les candidats payent 3.500 FCFA supplémentaire pour la participation aux épreuves techniques. Au lieu de 9.500 F les candidats à cet examen devraient payer 13.000 F cette année. Vendredi 27 octobre, le quotidien l’Actu informait d’une proposition faite par l’OBC d’augmenter les frais de participation aux différents examens. Une proposition qui selon le quotidien, se justifiait par la situation précaire annoncée des finances de cette structure, face à l’accroissement du nombre d’élèves candidats.

Dans un document de 5 pages, M. Mbatsogo (directeur de l’office du BAC) détaille que le budget prévisionnel des recettes et dépenses de l’Office du baccalauréat pour l’exercice 2011 se chiffre à 5 720 602 000FCFA. Pour le réaliser, nous comptons essentiellement sur les inscriptions et les subventions. Or si les inscriptions, entendues frais d’examen vont crescendo parce que le nombre de candidats aux examens croit sans cesse, tel n’est pas le cas pour les subventions, pouvait-on lire dans le journal. Sur le terrain les parents s’y sont retrouvés parce qu’ils ont du débourser des frais supplémentaires à ceux exigés pour la participation aux examens. Ma fille m’a demandé 2000 FCFA supplémentaires, en plus de ce que j’avais déjà versé et je n’ai rien compris, mais comme d’habitude on présente une ménace d’expulsion si l’enfant ne s’acquitte pas, fait savoir Ibrahim Ndam parent d’élève fréquentant le Lycée Leclerc de Yaoundé. A la délégation départementale des Enseignements secondaires pour le Mfoundi qui couvre Yaoundé, on explique qu’effectivement, aux frais d’examens classiques s’ajoutent des frais de timbre et que cela n’avait pas été bien expliquée au départ. Ce qui aux yeux des parents représente une augmentation quelque soit la forme et la raison. Il n’existe aucune transparence dans la fixation des frais d’examens au Cameroun et ceux qui payent ignorent parfois à quoi sont affectés les sommes dépensées. Une requête auprès de l’Office du Bac pour avoir une réponse à cette question est restée sans réponse jusqu’à présent.

Pas de hausse de frais de participation aux examens officiels au Cameroun


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé