› Eco et Business

Exploitation équitable du bois: L’exemple qui vient de l’Amérique

L’ambassadeur Américain a organisé une cérémonie de reconnaissance à l’entreprise Taylor’s Guitar, pour son investissement équitable dans l’Ebene Camerounais

L’entreprise Taylor Guitars était à l’honneur mardi 15 janvier 2013 à la résidence de l’ambassadeur des Etats Unis au Cameroun, pour son investissement dans l’exploitation équitable du bois d’Ebène au Cameroun. « L’ambassade des Etats-Unis à Yaoundé est fière d’avoir pu aider Taylor Guitars et son partenaire espagnol, lors de leur acquisition de deux usines camerounaises d’exploitation de l’ébène. C’est avec une grande joie que nous avons fourni des informations à Taylor à propos du climat des affaires au Cameroun, présenté des représentants de l’entreprise à des officiels camerounais » a expliqué Robert P. Jackson l’ambassadeur américain. A côté de monsieur Jackson plusieurs personnalités du monde diplomatique, mais aussi des artistes, représentants de la société civile et représentants du gouvernement. « Au-delà d’être une aventure, c’est avant tout une conviction.

Nous avons beaucoup à apporter aux autres pays et pour ma part c’est un plaisir de pouvoir aider les populations du Cameroun à valoriser leurs ressources. Nous espérons pouvoir grossir et parvenir à plus d’investissements encore », a expliqué Bob Taylor. Au mois de novembre 2011, Taylor Guitars, un des piliers au monde dans la fabrication de Guitare et son partenaire Madinter, un distributeur international de bois destinés aux instruments de musiques, ont pris le contrôle de Crelicam SARL, une scierie d’ébène du Cameroun, dans le cadre d’une société dénommé TLM. « le but était de préparer les consommateurs de guitares à un changement positif. Nous avions constaté que dans un pays comme le Cameroun qui est un producteur d’ébène noir, les exploitants forestiers accordaient plus d’importance à cet ébène devenu la norme, au point de mettre en danger l’ébène présentant des veinures, représentant environ 9 arbre sur 10. Nous avons donc décidé de limiter ce gaspillage en valorisant l’ébène à veinure », a expliqué Bob Taylor.

Des milliers de guitares comme celle-ci sont fabriquées à base du bois d’ébène labellisé Cameroun

Taylor Guitars Flick)/n

Au cours des premières phases de l’opération apprend on, TLM a rendu visite à de nombreux fabricants américains de guitares qui utilisent l’ébène à l’occasion desquelles ses représentants ont fait des présentations détaillées en expliquant la nouvelle vision consistant à revaloriser l’ébène à veinures. L’une des priorités de la firme américaine a été d’améliorer les conditions de travail des employés. Les compétences ont aussi été renforcées avec l’apport d’outils et des formations. Jusque-là, les ébènes ne répondant pas aux critères étaient abandonnés dans la forêt. Crelicam les rachète aujourd’hui à un prix élevé et y applique une série de transformations locales avant leur exportation. Conséquence, l’ébène à veinure a vu sa côte monter et bénéficie d’une plus grande attention. L’entreprise a aussi mis l’accent sur un engagement permanent à travailler en toute légalité. Elle collabore en permanence avec le Ministère des forêts et de la faune au Cameroun, pour se mettre à jour avec la réglementation camerounaise et recommander des modifications qui prépareront éventuellement les transformations futures. Les défis pour une exploitation équitable du bois restent cependant importants : De nombreux arbres sont encore abattus dans les forêts camerounaises et abandonnés lorsqu’ils ne répondent pas aux critères des acheteurs. Convaincre ces derniers en amont d’accepter un bois différent mais tout aussi valable, est une initiative qui a valu à Taylor Guitars la reconnaissance de plusieurs médias aux Etats-unis et aujourd’hui celle de son ambassade au Cameroun.

Bob Taylor et ses employés

Taylor Guitars Flick)/n

À LA UNE
Retour en haut