Politique › Institutionnel

Extrême-Nord: des comités de vigilance déjouent un attentat à Gouzoudou

Deux kamikazes allaient se faire exploser mardi matin dans la localité du Mayo Sava quand ils ont été repérés par des membres d’un comité de vigilance. Aucune perte en vie humaine

Des comités de vigilance mis en place dans la région de l’Extrême-Nord ont évité de «justesse» un double attentat, ce mardi matin, à Gouzoudou, localité située dans le département du Mayo Sava, proche de Kolofata.

Selon les premières informations relayées par la radio nationale, c’est très tôt, ce 22 septembre 2015, que deux kamikazes, envoyés par le groupe islamiste Boko Haram, ont été repérés par des comités de vigilance. Ceux-ci ont aussitôt informé les éléments du 42e bataillon d’infanterie motorisé qui patrouillait dans la zone.

Un quadrillage du terrain par ces forces de défense a ainsi permis d’encercler et d’acculer les deux personnes suspectées d’être des bombes humaines et qui tentaient de s’infiltrer parmi les habitations. Pris au piège et tenu en respect par les militaires à bonne distance de la bourgade, «les deux kamikazes n’ont eu d’autres ressources que de se faire exploser», relate-t-on à la radio nationale. Elles sont ainsi les deux seuls à avoir perdu la vie même si l’on déplore quelques blessés parmi les membres du comité de vigilance. Trois au total, ils ont immédiatement été pris en charge par le personnel médical.

A en croire le reporter, ces attentats «visaient certainement le jour de marché de qui connait généralement une forte affluence».

Hier déjà, des affrontements ont eu lieu sur l’une des positions de l’armée camerounaise à Amchidé. Bilan, 11 assaillants tués par les forces de défense en dehors des corps emportés.

A l’Extrême-Nord, les forces de défense camerounaises redoublent de vigilance face à l’ennemi.
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut