› Eco et Business

Extrême-Nord: Les producteurs de pommes de terre reçoivent un appui du FNE

Ils ont reçu du directeur de l’agence régionale du FNE de Maroua un don composé d’engrais, d’insecticide et d’une somme de 25 000 fcfa

Le 25 mai 2013 dernier, Jean-Daniel Tchigno Nampa, le directeur de l’agence régionale du FNE de Maroua s’est déporté dans la localité de Gouria, arrondissement de Mogodé, département du Mayo-Tsanaga à la tête d’une équipe, question de procéder à la distribution de sept tonnes d’engrais et d’insecticides à 70 cultivateurs que compte cette fédération de paysans dénommée «Djikegheu». En plus de ces appuis matériels, chaque membre de la fédération a perçu la somme de 25 000 F qui servira de fonds de roulement.

Selon Emmanuel Bebo, chef de service des emplois indépendants et de la formation, c’est une somme de 5,6 millions de F qui vient d’être dégagée au profit des cultivateurs de la pomme de terre à Gouria. S’il est vrai que les bénéficiaires devront rembourser ces frais au bout de deux campagnes agricoles, tel n’est pas le cas des 4,9 millions de F représentant les frais engagés pour leur formation préalable et pour leur suivi sur le terrain étant donné que la Cellule d’appui et de formation (CAFOR) va continuer d’accompagner ces bénéficiaires pendant deux ans.

Cet aliment bien rare sur certains marchés de la région provient généralement des autres régions du pays, à défaut d’être purement et simplement importé du Nigeria voisin. C’est la pénurie de cet aliment qui a incliné la direction de l’antenne régionale du Fonds national de l’emploi (FNE) de l’Extrême-Nord à accorder une suite favorable à la demande du monde paysan, notamment celle de la Fédération des unions du département du Mayo-Tsanaga venue solliciter des appuis pour la culture de la pomme de terre. C’est justement dans cette unité administrative que l’on trouve une terre favorable à la culture de cette spéculation.

Le FNE appui les producteurs de pommes de terre de l’Extrême-Nord

acdic.net)/n

À LA UNE
Retour en haut