Politique › Institutionnel

Extrême-Nord: Plus de 40 membres de Boko Haram tués dans des combats

Dans ces combats qui a coûté la vie à un soldat camerounais, les assaillants ont attaqué plusieurs localités de la région

Plus de 40 combattants présumés de la secte islamiste nigériane Boko Haram ont été tués dans une série d’affrontements dans le nord du Cameroun avec les forces de défense et de sécurité camerounaises ces derniers jours, a annoncé dimanche soir le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma Bakary.

Dans ces combats qui a coûté la vie à un soldat camerounais, les assaillants ont attaqué plusieurs localités de la région de l’ Extrême-Nord du Cameroun, à la frontière avec le Nigeria, dont celles d’Amchidé, Limani, Makari, Chogori, Waza et Achigachia.

En attendant le bilan exact de la situation à Achigachi, attaquée dimanche matin et où les forces de défense et de sécurité camerounaises ont dû reculer avant que l’aviation de chasse n’ entre pour la première fois en action afin de permettre la reprise du contrôle de cette localité, les assaillants ont essuyé leurs plus lourdes pertes à Chogori, où 34 d’entre eux ont été tués, d’ après le bilan officiel.

Lors de ces combats, deux pick-up « ennemis » ont aussi été détruits, a annoncé en outre le ministre de la Communication qui a fait état d’un autre bilan de 7 autres islamistes tués contre un soldat camerounais près de Waza, puis l’arrestation d’un même nombre de ces jihadistes dans un marché à Makari où ils venaient se ravitailler.

A Achigachia, où « les opérations de sécurisation » menées par l’ aviation de chasse sont en cours après la reprise en main de cette localité passée brièvement sous le contrôle de Boko Haram, le décompte partiel est de « plusieurs » assaillants tués sur un millier venus attaquer les positions camerounaises, rapporte-t-il par ailleurs.

Des sources militaires camerounaises font état de « 10 soldats portés disparus » lors des combats dans cette localité où le retrait de l’armée sous l’effet du nombre dans le camp adverse s’ est accompagné de l’abandon de l’armement utilisé par celle-ci.

Les mêmes sources dressent aussi un bilan de 83 combattants de Boo Haram tués à Amchidé, contre 3 soldats camerounais.

Le ministre camerounais de la Communication a fait part du passage à une phase supérieure, phase à un changement de tactique d’un ennemi « mobile » et « imprévisible », des forces de défense et de sécurité nationales avec l’entré en action pour la première fois de l’aviation de chasse dont 300 éléments sont déployés depuis novembre dans l’Extrême-Nord du Cameroun, en particulier dans les localités camerounaises situées dans le lac Tchad, à en croire des sources militaires.

Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication du Cameroun
DR)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé