Politique › Institutionnel

Extrême-Nord: Un soldat tué dans l’ explosion d’une mine posée par Boko Haram

Un soldat des forces de défense camerounaises a été tué et trois autres grièvement blessés dans l’explosion d’une mine vendredi matin

Un soldat des forces de défense et de sécurité camerounaises a été tué et trois autres grièvement blessés dans l’explosion d’une mine vendredi matin dans l’Extrême-Nord du Cameroun, un acte attribué aux combattants de la secte islamiste nigériane Boko Haram qui mène des attaques marquées par des tueries et des prises d’otages dans cette partie du pays, a appris Xinhua de sources sécuritaires.

Le drame s’est produit dans une zone proche de la frontière avec le Nigeria, d’après ces sources faisant état de l’ infiltration du territoire camerounais par les combattants islamistes qui, en dépit de lourdes pertes subies dans les combats avec l’armée camerounaise, continuent de multiplier leurs attaques.

« Ils ont posé des mines entre Maltam et Fotokol. Lors du passage d’un véhicule civil ce matin, une mine a explosé. Le chauffeur du véhicule a aussitôt alerté le BIR (Bataillon d’ intervention rapide, unité d’élite de l’armée, NDLR) qui a dépêché une équipe sur les lieux. Celle-ci a été victime d’une autre explosion. Un caporal a été tué et trois autres grièvement blessés », a rapporté un membre de ces forces joint vendredi matin par Xinhua. La localité de Fotokol, à la frontière nigériane, est une des zones de conflit où l’armée camerounaise, présente depuis des mois par un dispositif renforcé et lourdement équipé dans le Nord, tente d’enrayer la menace de Boko Haram.

Les membres de Boko Haram ont posé des mines sur le terrain emprunté par les forces de défense camerounaises
40kterrain.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé