Politique › Institutionnel

Extrême-Nord: Une quinzaine de personnes tuées lors d’une attaque d’un car à Waza

Quinze personnes au moins ont été tuées dans l’attaque d’un autocar par des islamistes présumés de Boko Haram jeudi

Quinze personnes au moins ont été tuées dans l’attaque d’un autocar par des islamistes présumés de l’organisation Boko Haram dans le nord du Cameroun, ont rapporté samedi un responsable de la sécurité et un homme
d’affaires camerounais.

Au fil de l’année passée, Boko Haram, qui a tué des milliers de personnes dans son insurrection pour créer un califat dans le nord du Nigeria, a multiplié les attaques de part et d’autre de la frontière avec le Cameroun, conduisant ce pays à envoyer des milliers de soldats en renforts dans le Nord.

Foncha Ngeh, un homme d’affaires basé à Maroua, dit avoir eu confirmation de l’attaque auprès de voyageurs, selon qui elle a fait au moins 15 morts le soir du 1er janvier. Un grand nombre d’autres personnes ont été blessées et évacuées vers Maroua pour recevoir des soins. Maroua est le chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord, la plus touchée au Cameroun par les attaques transfrontalières de Boko Haram.

Selon Foncha Ngeh, la région a connu une série d’autres attaques, lancées par les islamistes mais aussi par des bandits ciblant les personnes qui circulaient avec de l’argent sur elles à la période de fêtes.

« Des éléments de Boko Haram ont attaqué jeudi un autocar qui transportait de nombreux voyageurs de Kousséri à Maroua et ont tué sur place 25 personnes », a dit de son côté un officier de la force de réaction rapide camerounaise BIR, déployée dans la région.

Cet officier, qui s’est exprimé sous le sceau de l’anonymat, a ajouté que dix autres personnes avaient été grièvement blessées et hospitalisées à Maroua. Leur état laisse craindre une aggravation du bilan des morts dans les heures à venir.

Le quotidien le Jour, dans son édition du 05 janvier fait pour sa part état de 11 voyageurs tués, « tous de confession musulmane ». Il s’agissait, selon le journal, de commerçants de Maroua partis s’approvisionner à Kousséri. L’Oeil du Sahel, un bi-hebdomadaire spécialisé dans l’actualité su septentrion, a dénombré 12 victimes.


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut