Personnalités › Diaspora

Fabrice Ondoa Ebogo: Au Barça pour progresser

Pensionnaire du centre de formation du Fc Barcelone depuis 2009, le jeune portier camerounais côtoie déjà les professionnels

En vacances pendant cette inter-saison à Douala, le jeune gardien de but camerounais Joseph Fabrice Ondoua Ebogo s’est confié à un confrère. Dans cet entretien, il raconte son arrivée au Barça: J’ai connu le Fc Barcelone pour la première fois en 2007, lors du tournoi de Iron. J’ai été élu meilleur gardien de cette compétition. Nous avons battu le Fc Barcelone en phase de poule (2-1), et nous avions obtenu notre ticket pour les demi-finales. En finale, nous avons gagné l’Espagnol de Barcelone (1-0). C’est après ce tournoi qu’Albert Bilages, le directeur du centre de formation, s’est entretenu avec notre coach (Diallo Siewe). Notre entraîneur m’a dit après que je devais effectuer un test au Fc Barcelone. Les choses ont tardé. Personne ne m’a plus rien dit. Sans doute pour éviter que je me prenne la tête. C’est deux ans plus tard, en 2009, que le coach me dit : «C’est confirmé, tu dois aller faire des tests à Barcelone. Mais que ce ne sont que des essais pour une place de troisième gardien de ta catégorie. Rien n’assure qu’on te retiendra».

Le jeune Ondoa Fabrice est accepté en trois jours seulement, alors que le stage était prévu pour durer deux semaines: Quand j’apprends que les tests ont été concluants, je ne sais comment exprimer ma joie ce jour. J’étais très content. J’ai pensé à plusieurs années de travail depuis que la fondation m’avait accueilli tout petit à Yaoundé. Je me suis dit j’ai réussi les tests par la grâce de Dieu. Après une année passée dans la catégorie des minimes, il est promu chez les cadets. Les prouesses du prodige camerounais sur sa ligne n’échappent pas à Pep Guadiola, le coach de l’équipe première qui le convoque un jour pour s’entrainer avec les professionnels.

Samuel Eto’o
Né à Yaoundé le 24 décembre 1995, il raconte le film de sa journée avec l’équipe fanion: Tout s’est passé un dimanche. Nous avions un match de Liga à la maison. Comme tous les jours, je me suis levé et j’étais en train de prier. Mon téléphone s’est mis à sonner. C’est l’entraîneur qui appelle. Comme je ne voulais pas interrompre la prière, je ne décrochais pas. Après insistance, j’ai fini par prendre le téléphone. Il me dit : « Guardiola t’a appelé. Tu dois t’entraîner avec eux aujourd’hui ». J’ai pris cela comme une blague. Il m’a dit qu’il est sérieux : «Va prendre ta paire de gangs et tes godasses aux vestiaires, et on viendra te chercher. Tu iras dans leur vestiaire t’entraîner avec eux. Ce jour là, il était question de mettre Valdez au repos après une semaine éprouvante et de te permettre de prouver de quoi tu es capable ».

Grâce à Samuel Eto’o, 14 jeunes Camerounais sont déjà membres à part entière de la pépinière du Fc Barcelone. Quand on demande à Fabrice Ondoa comment il est devenu gardien de but, il explique que c’est en regardant les vidéo de Thomas Nkono: Quand j’étais petit, mon papa était toujours en train de regarder les vidéos d’un gardien. Je lui ai demandé: tu regardes toujours ces vieilles vidéos; elles sont de qui? Et il m’a parlé de Thomas Nkono. Je volais ses vidéos et je regardais, je ne parvenais pas à croire qu’un homme pouvait jouer de la sorte. Je suis tombé amoureux de son jeu et de sa façon de se comporter au stade. J’essaie toujours de me comporter comme lui. Il a toujours été mon idole bien que je n’aie pas encore eu la chance de le rencontrer. Grand comme son idole, il mesure à seulement 16 ans, 1m85 pour 83 kg. Régulièrement convoqué en équipe cadette du Cameroun, il est voué à un bel avenir. A condition pour lui qu’il continue dans sa marge de progression, et surtout, qu’il ne prenne pas la grosse tête.

Fabrice Ondoa Ebogo, jeune pensionnaire du centre de formation du Fc Barcelone depuis 2009
sportingafrica.blogspot.fr)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé