Société › Société

Fashion place 2: L’hommage de l’Association des Mannequins Professionnels à Jemann

En plus du styliste, les mannequins ont également salué la mémoire de quatre de leurs collègues disparus cette année

La situation du mannequin et c’est connu, n’est pas des plus reluisantes au Cameroun. Ce dernier fait les frais de sombres étiquettes qui lui sont attribuées, à tord ou à raison, par l’imagerie populaire. C’est pour briser toutes ces barrières marginales et redonner tout son pesant d’or au mannequin qu’a été crée en 2010 l’Association des Mannequins Professionnels du Cameroun (AMPC).

Légalisée il y a quatre mois, elle a pour objectif principal de réunir en un seul corps tous les professionnels de ce métier au Cameroun. Pour y parvenir, l’association organise plusieurs activités parmi lesquelles et depuis le mois dernier, le Fashion Place. Il s’agit en effet de soirées avec au programme principalement des défilés de mode, une plate-forme d’expression des mannequins, des stylistes et autres professionnels de la mode au Cameroun d’après Félix Ngambi, président de ladite association.

Kevin Jemann présente une photo de son père
Journalducameroun.com)/n

La deuxième édition du Fashion Place s’est tenue ce dimanche 19 décembre 2010 à Douala. Pour cette édition, quatre stylistes ont répondu à l’appel. Dio Ali sous un savant mélange de couleurs: le rouge et le noir, Naqueen et le talentueux Rodrigue Tchatcho. Très attaché au pagne africain, ce dernier fait des modèles d’une exceptionnelle élégance, en témoigne sa collection Eclectique qu’il a présentée lors de cette soirée.

La collection Extase
Journalducameroun.com)/n

L’extase en haute couture
Le quatrième styliste programmé pour cette édition était Jemann et le président de l’AMPC a tôt fait de le mentionner, c’est André Jemann qui est décédé, mais la marque Jemann sera toujours présente. A l’occasion, toute la famille du défunt, conduite par son épouse, a fait le déplacement ce dimanche. Prenant le relai de quelques proches et amis venus témoigner leur attachement pour l’un ou l’autre disparu, Kevin Jemann, le fils qui a désormais la charge des boutiques Jemann et la lourde mission de pérenniser la marque, a tout d’abord remercier les amis de la famille, ainsi que les collègues pour tout le soutien que ceux-ci lui apporte dans l’accomplissement de ses tâches quotidiennes depuis la disparition de son père.

La collection Extase
Journalducameroun.com)/n

Par la suite une présentation de quelques uvres de Jemann, un résumé de 30 années d’expérience. Mais c’est la collection Extase qui a le plus attiré l’attention. Une collection de tenues fines et légères, l’expression même de la sensualité féminine, laquelle a toujours fait partie des champs de créativité d’André Jemann. La soirée s’est achevée avec une marche de requiem sur le podium en mémoire du styliste, mais aussi de quatre mannequins disparus au cours de cette année. Gladis, Chevignon, Hortense et Armelle – puisqu’il s’agit d’eux – resteront à jamais dans les c urs de ces jeunes, déterminés à redorer le blason du mannequinat au Cameroun. Le prochain Fashion Place est prévu pour mars 2011.

Portrait des deux mannequins disparus
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut