Politique › Judiciaire

Buea : le maire Ekema Patrick sous le coup d’une enquête judiciaire pour une affaire de faux diplômes

©Droits réservés

Le magistrat municipal est accusé d’être entré à l’université de Buea après avoir présenté un faux Baccalauréat.

On n’en a pas fini avec l’affaire des potentiels faux diplômes de Patrick Ekema, maire de Buea (région du Sud-Ouest). Le conseil d’administration de l’Université de Buea s’est réuni jeudi et aurait décidé de rejeter ses diplômes. Pendant ce temps, la procédure ouverte par le président régional de la Commission des droits de l’Homme, Christopher Tambe Tiku suit son cours. C’est dorénavant la police judiciaire qui est saisie du dossier.

Patrick Ekema est aujourd’hui titulaire d’une Licence et d’un Master obtenu au sein de l’Université de Buea. Les étudiants y portent l’affaire en scandale depuis près de quatre ans. En juillet 2017, ils ont d’ailleurs observé un mouvement d’humeur pour demander au ministère de l’Enseignement supérieur de révoquer les diplômes du concerné.

C’est la conférence de presse donnée en juillet dernier par Christopher Tambe Tiku qui a engendré ces revendications estudiantines. Celui-ci avait, en effet, affirmé avoir mené une enquête à la suite d’allégations affirmant que l’élu local serait entré à l’université en ayant passé une seule matière au « GCE Advanced level ». Une investigation au bout de laquelle, il a confirmé les rumeurs.

Le ministère de l’Enseignement supérieur devrait prendre des mesures et des sanctions dans les prochains, révèlent des sources contactées par Journalducameroun.com. Patrick Ekema, qui est actuellement membre du Conseil d’administration de l’Université de Buea, s’est illustré, depuis son élection, par la lutte qu’il a souvent menée contre les faux diplômes.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé