Sport › Football

Faux suspens à la Fecafoot, un seul candidat en course pour la présidence

Après l’annonce faite mercredi sur le complément apporté par un candidat recalé, la Commission électorale a indiqué ce jeudi que la candidate en question, Brigitte Mebande, est toujours inéligible

Après le délai supplémentaire accordé aux candidats recalés à la présidence de la Fecafoot pour compléter leurs dossiers, la Commission électorale de l’institution a fait savoir ce jeudi qu’un seul dossier demeure en course pour l’élection prévue le 29 novembre: celui de Tombi à Roko Sidiki.

«Au terme du délai supplémentaire accordé aux candidats à l’élection du président de la Fecafoot par le Président de la Commission électorale de la FECAFOOT à l’effet de compléter leur dossier de candidature, le Secrétariat technique auprès de la Commission électorale a constaté qu’un seul candidat a apporté un complément à son dossier», indiquait encore hier la Fédération sur son site web.

Le dossier en question était celui de Brigitte Mebande, député et ancienne vice-présidente de la Fecafoot, recalée pour n’avoir pas produit la liste des membres de son bureau, le parrainage requis et la quittance du versement de la caution de deux millions de F CFA. La candidate a complété certains éléments de son dossier, notamment «un reçu de versement de la somme de deux millions de F CFA délivré par la BICEC le 17 novembre», explique le président du comité de normalisation de la Fédération, le Pr. Joseph Owona.

Dans une décision rendue publique ce jeudi, 27 novembre, la Commission électorale rejette une fois de plus le dossier.

«Aucune pièce tendant à remplir les conditions des articles 35 et 45 des statuts relatives notamment à la composition de la liste des membres du Comité exécutif d’une part, et des parrainages d’autre part, n’a été produite ; sa candidature demeure par conséquent inéligible», explique la Commission électorale. Les autres candidats recalés – Robert Penne, Robert Atah Bahazah, Jules Frédéric Nyongha et Joseph Antoine Bell – n’ont pas produit de pièces supplémentaires à leurs dossiers. Ces derniers, dans lettre adressée au président du Comité de norrmalisation de la Fecafoot lundi, souhaitent la reprise du processus électoral sous le prétexte que les dés sont joués à l’avance en faveur de M. Tombi à Roko, actuel secrétaire général de la Fecafoot et seul candidat autorisé à briguer la présidence.

Le délai des candidatures à la présidence de la Fecafoot avait été initialement fixé au 20 novembre 2014. Après avoir examiné tous les dossiers, la Commission électorale de la Fédération avait décidé de rejeter cinq dossiers sur les six présentés au motif qu’ils n’étaient pas conformes. Un nouveau délai avait accordé, le 26 novembre comme date butoir. Les candidats recalés à l’immense majorité ont décidé de désavouer le processus en cours.

D’après le Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc), une délégation gouvernementale aurait quitté le Cameroun hier pour Zurich en Suisse, pour demander au président de la FIFA, Sepp Blatter, un report des élections à la Fecafoot. La Fecafoot indique pour sa part que «les élections auront bien lieu, le samedi 29 novembre».


abacusinsider.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé