Sport › Football

La Fecafoot envisage un coach local pour remplacer Hugo Broos

C’est l’une des annonces de la conférence de presse donnée par Dieudonné Happi ce 14 décembre à Yaoundé.

Le président du Comité de Normalisation de la Fecafoot a rencontré les hommes des médias le 14 décembre 2017 à Yaoundé. Me Dieudonné Happi, en compagnie de ses paires, a profité de cette occasion pour faire le point sur l’accomplissement de sa mission à moins de trois mois de la fin de son mandat à la tête de cette fédération.

Dans les Ă©changes avec les journalistes, l’on a appris que la dĂ©cision d’arrĂŞter les championnats rĂ©gionaux, rĂ©cemment prise par le patron de la fĂ©dĂ©ration, avait pour but d’harmoniser les calendriers des championnats camerounais, Ă  ceux de la Fifa.

Dieudonné Happi a confié que les trois prochains mois lui permettront de finaliser les textes de la Fecafoot. « Les avant-projets de textes des nouveaux statuts de la Fecafoot ont été transmis à la Fifa ce 14 décembre 2017. La phase d’adoption des textes débutera immédiatement après la validation des avant-projets par la Fifa. Le processus électoral sera engagé dès adoption de ces statuts, d’abord au niveau des arrondissements, ensuite au niveau départemental, dans les régions et au niveau national« , affirme-t-il.


Parlant des Lions indomptables, le prĂ©sident du comitĂ© de normalisation affirme avoir pris une dĂ©cision qui a Ă©tĂ© communiquĂ©e au Minsep. « Hugo Broos a Ă©tĂ© notifiĂ© ainsi que son avocat en Belgique », ajoute-t-il. DieudonnĂ© Happi a ainsi rĂ©vĂ©lĂ© que des dĂ©marches avaient Ă©tĂ© entreprises pour doter l’Ă©quipe nationale d’un nouveau coach. « En ce moment, nous sommes en train de discuter avec les entraĂ®neurs camerounais, parce qu’il ne faut rien exclure. Mais rien n’est arrĂŞtĂ©, rien n’est dĂ©cidĂ©. Nous discutons avec deux entraĂ®neurs que nous allons recevoir la semaine prochaine. Parce que ce sont des camerounais, des patriotes qui ont indiscutablement intĂ©rĂŞt Ă  ce que tout se passe pour le mieux. Si au terme de nos Ă©changes, nos analyses, il s’avère que c’est un entraĂ®neur camerounais qui pourrait constituer la meilleure chance pour nous pour aboutir Ă  l’objectif recherchĂ©, on jettera le dĂ©volu dessus. Mais bien Ă©videmment, si un entraĂ®neur Ă©tranger, dans des bonnes conditions, se prĂ©sentait comme la meilleure chance pour nous de remporter la Can« .

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut