Sport › Football

Fécafoot: Joseph Owona appelle à «une élection apaisée»

Il l’a déclaré mardi à la sortie d’une réunion du Comité de normalisation en séance élargie avec le secrétariat technique de la Fédération

Les membres du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) se sont réunis le mardi 25 août 2015 dans la salle de conférence de l’immeuble siège de l’institution. Cette réunion, élargie au secrétariat technique auprès de la Commission électorale de la Fécafoot, était présidée par le président du Comité de normalisation Joseph Owona.

«Au cours des débats, les membres du Comité de Normalisation ont rendu compte du déroulement des assemblées générales départementales et régionales ayant procédé à l’adoption des statuts de ces ligues. Le Comité de normalisation a constaté avec satisfaction que ces adoptions ont effectivement eu lieu dans les ligues concernées», indique-t-on dans le communiqué final de la rencontre signé par Joseph Owona.

«Le Secrétariat Technique a ensuite présenté l’état des préparatifs relatifs à la tenue des assemblées générales devant élire les organes exécutifs des ligues départementales et régionales. Il a notamment exposé que les collèges électoraux des ligues départementales ont été publiés et que suite à cette publication, le Secrétariat Technique a reçu un certain nombre de contestations qu’il est en train d’instruire à l’effet de les soumettre à la Commission électorale, autorité de décision en la matière», poursuit ledit communiqué.

L’appel au Fair-Play
Au sortir des travaux, Joseph Owona s’est entretenu avec les hommes de média. Au cours de cette rencontre, il a fait le point sur les coûts liés à l’organisation de ces élections, et la suite du processus.

«Nous avons publié les listes des collèges électoraux pour qu’on ne dise pas qu’il y a des clubs fictifs. Nous sommes ouverts à tout contentieux. Et le contentieux sera vidé par la Commission électorale. Mais je voudrais aussi dire pour le regretter, qu’aucun processus électoral a la Fécafoot n’a coûté aussi cher, parce que nous serons bientôt à plus de 700 millions (.)», a-t-il dit.

Selon le programme, l’élection du président aura lieu le 28 septembre et Joseph Owona appelle au respect dudit calendrier. «Le Comité de normalisation a réitéré sur ce point que le calendrier arrêté devra être respecté et s’est félicité de l’adoption définitive des statuts de la Fécafoot, des statuts des ligues régionales et des ligues départementales ainsi que du Code électoral», précise le président de la normalisation qui s’est également prononcé sur le consensus signé par certaines parties prenantes du processus électoral.

Pour l’ancien ministre des Sports, «ce n’est pas le problème du Comité de normalisation. Même dans la vie pratique, les parties font des alliances. Ce que nous attendons, c’est que les candidatures répondent aux conditionnalités. Si les candidats estiment qu’ils peuvent faire un consensus, ça ne nous engage pas. La seule assurance que je donne, c’est que nous, on applique les règles».

Il a tout de même précisé que «le mot consensus n’est pas dans les statuts de la Fécafoot» avant de faire appel «à tous les acteurs pour que nous ayons une élection apaisée, transparente et démocratique».

Joseph Owona, président du Comité de normalisation de la Fécafoot.
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé