Sport › Football

Fecafoot: Le comité de normalisation à pied d’ uvre

Installée depuis le 22 juillet 2014, l’instance qui dirige le football camerounais s’atèle à bien accomplir sa mission dans les délais

Rencontré dimanche 15 décembre 2014, le responsable du département de la communication de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Jean Jacques Mouandjo a tenu à faire un pré-bilan du comité de normalisation de l’instance faîtière du football camerounais. Il ressort de nos échanges que trois jours après l’installation du Comité de normalisation, le 25 juillet 2014, son président Joseph Owona a pris ses premières décisions. Elles ont eu pour but d’organiser le travail. Trois commissions avaient été mises sur pied. La commission chargée du processus de révision des textes est présidée par le Pr Adolphe Mikoa She. La commission chargée de la gestion des affaires courantes est dirigée par Emmanuel Ngassa Happi et la commission chargée du processus électoral est dirigée par James Mouangué Kobila. Pendant que les trois commissions s’activaient dans leurs tâches réciproques, Joseph Owona a pris son bâton de pèlerin et s’est rendu dans les trois régions où la crise qui a secoué la Fecafoot était la plus forte. Du coup, les résultats de ce travail ne ce sont pas fait attendre. Le travail a repris et les salaires du personnel ont été payés. Après la mise sur pied des comités régionaux de normalisation du Sud et du Littoral, les compétitions ont repris dans ces deux parties du pays.

Can 2019
Au niveau national, les éliminatoires de la Coupe du Cameroun se sont déroulées sans problèmes et l’on attend plus que le jour de la finale qui opposera Canon sportif de Yaoundé à Yong boys de Bamenda. Dans le même temps, le comité de normalisation s’est activé à désamorcer la crise qui secouait la Ligue de football professionnelle et les championnats qui étaient suspendus ont repris sans problèmes majeurs. De leur côté, la commission chargée du processus électoral et celle en charge de la révision des textes entament les consultations. Toutes les sensibilités des parties prenantes à la crise et de la grande famille du football sont invitées à donner leurs avis sur une série de questions. Un processus qui prendra un peu plus d’un mois. Cette étape franchie, ces différentes commissions, aidés par les éminents juristes qui composent passent à la phase rédactionnelle. Les principaux textes de la Fecafoot sont réécrits dans un souci mélioratif. L’objectif étant selon Sidiki Tombi à Roko, le secrétaire général du comité de normalisation de la Fecafoot: «D’impliquer davantage les principaux acteurs dans la gestion, la promotion et le développement du football au Cameroun ». Par ailleurs, le président du comité de normalisation de la Fecafoot a présidé le 2 octobre 2013 une réunion avec à l’ordre du jour, l’examen sur le fond et la forme du projet des statuts de la Fecafoot. De l’avis de Jean Jacques Mouandjo: «les nouveaux statuts de la Fecafoot sont prêts». Mieux, le 28 octobre 2013, le comité de normalisation de la Fecafoot a planché sur le projet de code électoral. «Des changements majeurs sont apportés à l’exemple de celui qui prévoit l’élection du président au scrutin uninominal ». Quelques jours plus tard, le 7 octobre 2013, sur la table des membres du comité vont se succéder le projet de code disciplinaire, le projet de code éthique, et celui relatif au statut des ligues décentralisées. A la Fecafoot, on attend plus que les émissaires de la Fifa pour une nouvelle évaluation avant leur adoption par l’Assemblée générale.
Parallèlement, le 20 septembre 2013, Joseph Owona a pris part aux travaux de la commission d’organisation de la Can au Caire. Il en a profité pour défendre la candidature du Cameroun pour l’organisation de la Can 2019. Dans le même temps, il a défendu et obtenu l’organisation par notre pays de l’édition 2016 du championnat d’Afrique de football féminin. Deux semaines plus tard, le patron du football camerounais a pris le chemin de Nuremberg en Allemagne pour des discussions avec les dirigeants de la firme Puma, l’équipementier des Lions. L’ex-Minsep, a profité de cette rencontre pour mettre sur la table des dirigeants de la firme allemande un projet de développement du football des jeunes et surtout du football féminin. Au sujet de la construction du siège de la Fécafoot, les travaux qui sont arrêtés depuis plusieurs semaines ne sont pas du goût de Joseph Owona. C’est la raison pour laquelle, le jeudi 7 novembre 2013 une réunion tripartite entre la Fecafoot, l’architecte et l’entrepreneur a eu lieu au siège de la Fecafoot. «L’objectif étant la reprise des travaux dans les délais les plus brefs».

Le comité de normalisation de la Fecafoot à pied d’ uvre
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut