Sport › Football

Cameroun-Fécafoot : le Tas entérine implicitement l’élection de Samuel Eto’o

Samuel Eto'o lors de l'Assemblée générale élective de la Fecafoot du 11 décembre 2021

De la sentence du Tribunal arbitral de sport de Lausanne de ce 14 avril 2022, l’on retient que l’accord transactionnel conclu entre Maboang Kessack et l’Assemblée générale de 2009 donne tacitement la légitimité et la légalité à Samuel Eto’o.

Le désistement à toutes les procédures pendantes au Tribunal arbitral du sport (Tas) par la quasi-totalité des membres de l’Assemblée générale de 2009 afin que le football camerounais ne se joue plus dans les bureaux mais sur les aires de jeu connaît ses premiers effets significatifs.

Dans l’affaire qui oppose Maboang Kessack et la Fecafoot de Seidou Mbombo Njoya, le Tas a tranché par ces motifs : « le Tribunal arbitral du sport ratifie l’accord transactionnel conclu entre les parties en date du 21 janvier 2022 dont les termes sont intégrés dans la présente sentence. Dit que les procédures arbitrales TAS 2021/A/8361 et 2021/A/8445 Fédération camerounaise de football, Comité national olympique et sportif du Cameroun et M.  Emmanuel Maboang Kessack sont terminées et rayées du rôle du TAS ».

« Dit que les frais de procédure, qui seront déterminés et notifiés aux parties ultérieurement par le greffe du TAS, seront mis à la charge de la Fecafoot et de M. Emmanuel Maboang Kessack, à parts égales ».

« Chaque partie conservera à sa charge ses propres frais de défense concourus pour les besoins de la présente procédure».

En effet, le Tas ne se prononce pas directement sur l’élection de Samuel Eto’o. Il se trouve que c’est Samuel Eto’o qui à l’époque avait engagé via son élément Maboang Kessack une procédure contre la Fecafoot de Seidou Mbombo Njoya en prévision d’un éventuel trucage électoral. Il est donc légitime que la procédure qui était en cours soit stoppée, Samuel Eto’o ayant finalement été élu.

Le fond de l’affaire qui secoue la Fecafoot depuis 2013 l’oppose à l’Assemblée générale de 2009. L’accord transactionnel étant déjà trouvé entre Maboang Kessack et l’AG de 2009 dans 3/4 + 1/3, il convient simplement de conclure que la décision de ce jour est une jurisprudence qui sera utilisée dans toutes les affaires liées à la Fecafoot et qui ont pour objet : l’Assemblée générale du 11 décembre 2021, qui a porté Samuel Eto’o à la présidence de la Fecafoot.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé