Sport › Football

Fecafoot: Peut-on dissimuler les preuves?

Quelques jours après le début de l’audit commandé par le président du Comité de normalisation de la Fecafoot, un cambriolage a été opéré a son siège, dans la nuit de lundi à mardi dernier

Le bureau de la Commission de football jeune au siège de la Fecafoot à Tsinga a connu la visite des malfrats dans la nuit de lundi à mardi dernier. «En compagnie des éléments de la police, nous avons constaté que les voleurs sont repartis avec documents, ordinateurs et certains objets de valeurs», indique une source à la Fécafoot. Les locaux visités sont ceux installés au rez-de-chaussée, derrière l’immeuble de trois niveaux qui abrite les principaux bureaux. Les malfrats n’auraient pas choisi leur cible au hasard. Les bureaux cambriolés sont ceux occupés en partie par la commission nationale de football jeune. Une commission dont la gestion intéresse en particulier l’audit commandé la semaine dernière par Joseph Owona, président du comité de normalisation de la Fécafoot.

A travers cet audit, Joseph Owona et son équipe veulent savoir comment a été géré l’argent reçu l’année dernière dans le cadre du programme d’assistance financière de la Fifa. En effet, la Fifa octroi chaque année 250 milles dollars (environ 125 millions de F Cfa) à chaque Fédération membre pour assainir sa gestion administrative et réaliser des projets de développement des infrastructures et du football de jeunes. Or, en terme de développement du football jeune, il n’est pas évident d’évoquer un tournoi ou championnat digne de ce nom organisé la saison dernière. Les compétitions de ces catégories organisées sporadiquement au Cameroun sont généralement le fruit d’initiatives privées. Même s’il ne concerne que l’année 2012, l’audit commandé par le comité de normalisation permettra certainement d’en savoir un peu plus sur ce à quoi ont servi les fonds alloués par la Fifa dans le cadre du Programme d’assistance financière.

Ce cambriolage intervient au moment où huit illustres membres de la Fecafoot sont en déplacement au Brésil pour assister à la cérémonie du tirage au sort de la Coupe du monde 2014. Il s’agit de Pr. Joseph Owona, président du comité de normalisation de la Fecafoot ; M. Tombi A Roko Sidiki, secrétaire général de la Fecafoot ; Gwet Matip, responsable billetterie ; Volker Finke, sélectionneur des Lions indomptables ; Rigobert Song Bahanag, team manager ; Raphael Nkoa Tsanga, team press officer ; Oumaraini, directeur administratif des équipes nationales ; Tchapdjouo De Tougon, chargé de la logistique.
Le vol des documents viserait-il à effacer toute trace de mauvaise gestion? L’enquête ouverte par la police pourrait permettre d’avoir une réponse à cette préoccupation. L’on se souvient qu’au moment ou le siège de la Fecafoot était logé dans le sous sol du stade Ahmadou Ahidjo, il subissait déjà de nombreux cambriolages et incendies. Les enquêtes ouvertes à l’époque sont toujours restées sans suite.


footafrica365.fr)/n
À LA UNE
Retour en haut