› Eco et Business

Fermencam affirme ne pas utiliser de méthanol dans ses whiskies

Le directeur technique de cette société camerounaise de production de spiritueux conteste l’utilisation de cette substance, comme décriée par l’Agence des normes et de la qualité

Dans une interview accordée au quotidien Le Jour de ce 10 avril 2014, le directeur technique de Fermencam, Pierre Tchinda, un des principaux producteurs de spiritueux au Cameroun, indique produire ses whiskies dans la norme. « Depuis la création de notre unité de production, le méthanol n’a jamais été inscrit dans aucune liste des matières premières entrant dans le processus de fabrication de nos produits. Nos livres sont là pour le prouver. Ce problème de méthanol ne nous concerne pas », clame Pierre Tchinda.

La Fermencam semble se déployer dans une stratégie de communication pour ne pas être ciblée par le projet de l’Agence des normes et de la qualité (Anor) de mettre hors du marché camerounais les whiskies en sachet. Lesquels représenteraient plus de 60 à 70% du chiffre d’affaires d’entreprises comme la Fermencam.

La semaine dernière, le directeur général de l’Anor, Charles Booto à Ngon, a révélé que les whiskies en sachets de bon marché au Cameroun(vendus en général à 100 F CFA) contiendraient du méthanol, une substance nocive pour la santé, et non de l’éthanol, un alcool quant à lui reconnu dans la fabrication des spiritueux. Si la Fermencam se défend d’utiliser du méthanol, il demeure que le problème du conditionnement des whiskies a été également abordé par l’Anor qui ne voudrait plus voir de plastiques. Sur ce point, la Fermencam comme d’autres producteurs, auront maille à partir avec l’Anor.

La Fermencam se défend d’utiliser du méthanol, mais pas de conditionner dans des sachets
thespiritsbusiness.com)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé