Culture › Musique

FESPAM: Exit l’édition 2009 !!!

Le festival panafricain de musique s’achève ce 7 août après quatre jours d’euphorie culturelle

C’est au stade Félix Eboué que tout a débuté le 03 aout dernier en présence du président Denis Sassou Nguesso. Ces trois derniers jours, Brazzaville, la capitale de la République Populaire du Congo a vibré au rythme du festival panafricain de musique (Fespam) qui en était à sa 7ème édition. Une cérémonie d’ouverture qui était de l’avis de nombreux participant a été belle, mais surtout dense. Le thème retenu cette année était: « Les musiques africaines à la croisée des chemins de la mondialisation ». Il a été développé par la compagnie Show Yazz, dans un symposium tenu en marge des activités culturelles. L’entrée libre et gratuite au stade Félix Eboué a permis la présence d’un public nombreux.

Le Cameroun était présent à cette fête avec ses stars du moment, les X-Maleya. Avec Damaris Robert Ngambè Ndo, 1ère dauphine du concours miss Cameroun lux 2009, ils ont été la face du Cameroun à cette édition du festival. Etait aussi présente à Brazza la ministre camerounaise de la culture, Ama Tutu Muna, qui a été pleinement active. Elle a visité le Musée panafricain de la musique de Brazzaville, nouvellement inauguré le 20 novembre 2008. Ce musée, bien qu’au début de son existence, revêt une importance particulière, car il appartient à tous, il faut donc continuer à préserver ce riche patrimoine. C’est aussi un héritage pour nos enfants, ils doivent savoir comment vivaient nos ancêtres et à quoi servaient ces instruments dans les rites a-t-elle déclaré d’après une information rapportée par le journal Les Dépêches de Brazzaville.


www.fespam.org)/n

La ministre camerounaise de la culture a aussi assisté à l’élection de miss FESPAM, en présence de son homologue congolais. Cette élection qui en était à sa 5ème édition était placée sous le thème «la beauté africaine dans la mondialisation». Elle a consacré l’ivoirienne Murielle Nanie qui a succédé à Nicole Ramadji du Tchad. La Congolaise de Brazzaville, Guychanne Marcelle Kali-Moukolo et la Malienne Fatoumata Koné ont été classées respectivement 1ère et 2ème dauphine.

De nombreux sites dans la ville de Brazzaville ont été aménagés pour accueillir des jeunes artistes et des groupes de musiques populaires et traditionnelles. Le Festival panafricain de musique est une manifestation culturelle à vocation continentale qui s’est installé à Brazzaville en République populaire du Congo. Conçu au départ, pour être annuel et itinérant sous l’Organisation de l’unité africaine (OUA), il a vécu au gré des remous politiques qu’a connus le continent. De Dakar au Sénégal en 1966, il est passé par Alger en 1969, Lagos en 1977 pour finalement se fixer de façon permanente à Brazzaville depuis 1996. Le FESPAM est aujourd’hui une manifestation biennale voulue et soutenue par le République du Congo. Une révision de la périodicité due certainement au manque de moyens.

L’artiste Bibiane Sadé au fespam 2009
www.congo-siteportail.info)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut