Personnalités › Jeunes talents

Festival « Corps é Gestes »: La camerounaise Michèle Nkomp Ndjongui remporte le prix de meilleure danseuse

C’est le premier prix en solo de sa carrière

Née le 11 mars 1986 à Ndoungué par Nkongsamba, Michèle Nkomp Ndjongui vient de remporté le prix de la meilleure danseuse du festival « Corps é Gestes ». Une surprise pour cette jeune fille qui a commencé la danse contemporaine en 2007. Contrairement à nombre de ses compères, Michèle ne s’intéresse pas dès le bas âge à la danse. C’est en 2005 qu’elle commence à prendre des cours de danse africaine à Urban Village. A force de danser elle commence à y prendre gout et plus tard se met à la danse contemporaine.

Malgré cet intérêt subit pour la danse, elle n’abandonne pas pour autant ses études. Titulaire d’un Baccalauréat C qu’elle obtient au Lycée Leclerc de Yaoundé, elle opte pour la faculté des lettres et Sciences humaine pour y faire Arts du Spectacle. Son père n’étant plus là sa mère n’accepte pas cette idée de danse. Mais elle changera très vite d’avis quand sa fille voyagera pour le Rwanda en 2006 avec Urban Village. Ce voyage ne sera pas le seul déclic qui fera changer d’avis à sa mère.

Michèle participera avec la Compagnie Urban Village à plusieurs évènements notamment la tournée des alliances françaises et la première édition de « Corps é Gestes » où la compagnie remporte le prix de la meilleur Chorégraphie. De plus elle commence à se prendre en charge dès 2007 grâce aux tournées et cours de danses traditionnelles qu’elle dispense à la Cité Verte (l’un des quartiers de Yaoundé) et l’espace Oyenga de Yaoundé. En 2008 grâce à ses fonds personnels et plein d’ambition et d’énergie, elle passe à la vitesse supérieure et crée sa propre compagnie de danse contemporaine en novembre 2008. Il s’agit de la Compagnie Djam Toma avec laquelle elle se présente au festival «Corps é Gestes». Michèle Nkomp Ndjongui qui actuellement a gagné confiance en elle avec ce prix, a plusieurs projets en tête et le premier s’est d’effectuer une tournée avec sa Compagnie, afin de la faire connaitre.

Michèle Nkomp Ndjongui

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut