CultureCulture › Arts visuels

Festival International de Films des Droits de l’Homme

Du 12 au 17 Avril prochain, Yaoundé accueillera la première édition du Festival International de Films des Droits de l’Homme

Cet événement a pour ambition d’encourager la culture des droits humains au Cameroun, à travers une programmation cinématographique populaire et de qualité. Il vise à alimenter le débat public de manière apaisée et pacifique et participe au processus de consolidation de la démocratie et de réconciliation, actuellement en uvre au Cameroun. Le Festival se veut un moment de dialogue, de rencontres et d’échanges, un lieu d’expression de la culture démocratique. Il vise en outre, à fédérer les énergies de l’ensemble des acteurs de la société civile qui travaillent à asseoir une culture des droits de l’Homme dans le pays. Le Festival souhaite leur servir de plateforme de sensibilisation de la population et d’instrument de plaidoyer vis-à-vis des pouvoirs publics. La première édition du Festival International du Film des Droits de l’Homme de Yaoundé est organisée par l’association Alliance Ciné, en partenariat avec son partenaire l’association Internationale Kofi Annan pour la Promotion et la Protection des Droits de l’Homme et de la Paix, en collaboration avec Espace Lumière et le Festival Mis Me Binga.

Manifestation gratuite ouverte à tous
Les projections seront suivies de débats publics avec de nombreuses personnalités issues de la société civile (défenseurs des droits de l’Homme, journalistes, universitaires…). Les institutions démocratiques, les textes de lois et les instruments juridiques de protection des droits humains se sont beaucoup développés en Afrique ces dernières années. Les droits de l’Homme constituent désormais la référence éthique de toute action politique. Mais cette évolution marque le pas devant la difficulté qui existe à irriguer ces principes au sein du plus grand nombre. Le défi réside désormais dans le développement d’une véritable culture démocratique dans les populations. C’est aussi l’une des conditions de la prévention des crises. A cet effet, il n’y a pas meilleur levier de sensibilisation et de promotion des droits de l’Homme que l’audiovisuel. Il permet de faire passer auprès du grand public, et des jeunes en particulier, des messages qui parlent au plus profond des individus. Le Centre Culturel François Villon accueillera la cérémonie d’ouverture du Festival le mardi 12 avril à 19h00. Elle sera suivie de la projection du Film Elles s’appellent Majolie de Désiré Nguele.


Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé