Société › Société

Fête de noël au Cameroun: Pleurs et grincements de dents au menu

Nombreux sont les camerounais qui, pour des raisons d’agressions, d’incendie gardent des souvenirs tristes de cette fête de la nativité.

Les fêtes de fin d’années sont toujours sujettes à controverse, selon que le dénouement soit heureux ou malheureux. Périodes de grande réjouissance pour certains, d’autres habitants du Cameroun passent des moments difficiles du fait des agressions. « Sous la menace d’un couteau, mon bourreau a arraché mon sac à main, qui contenait une somme de 5000 Fcfa. De même que certains vêtements, ma carte nationale d’identité, quelques produits de beauté et des cartes de visite. Cela c’est produit le 24 décembre à 20 heures, au lieu dit carrefour Vogt » confie Mlle Emeline C. encore sous le choc, tant «la peur et le traumatisme étaient grand ».


www.souvenirducameroun.com)/n

Le carrefour Vogt fait parti des endroits les plus beaux de la ville de Yaoundé, mais aussi des plus dangereux. L’espace vert, le monument dressé à cet endroit et la diversité d’espèce florale invitent toute personne de passage, à s’asseoir sur les bancs publics prévus pour la circonstance, et savourer les merveilles de la nature. Seulement, la broussaille qui se trouve à côté de ce joyau architectural, sert de lieu d’agression pour les bandits de grands chemins qui, dépouillent leurs victimes de tout ce qu’elles possèdent. Ces dernières n’ont la vie sauve que si elles n’opposent aucune résistante. Des filles « moins chanceuses » subissent des coups de viol. Un coup d’ il dans « cette forêt » vous laisse apercevoir des pistes et des couchettes. Sur ce lieu sinistre, faisant pourtant parti du patrimoine appartenant à la congrégation religieuse catholique, plusieurs femmes (cartes d’identités, vernis et boucles d’oreilles retrouvés) ont passé des moments difficiles ce 24 décembre 2008. La grande obscurité sur ce site, due à l’absence d’éclairage public favorise cette sale besogne.

Au-delà des agressions, les habitants de la ville de Limbé ont passé un 25 décembre sous fond de sinistre. Selon les informations recueillies sur les ondes du poste national de la radio télévision camerounaise, un incendie s’est déclenché au marché dénommé old market vers une heure du matin. Dans les décombres, plus de 20 boutiques englouties par les flammes et de nombreuses machines à coudre réduites en cendre. Les pertes s’évaluent à plus de dix millions de Fcfa. Les flammes n’ont pu être stoppées que par l’intervention des forces de l’ordre. L’origine de cet incendie reste inconnue, une enquête est ouverte afin de pouvoir déterminer, si une main criminelle se cache derrière ce sinistre.


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut