Société › Société

Fête des voisins: GES Cameroun veut briser les barrières

Pour la première fois au Cameroun, cette fête sera célébrée le dimanche 29 mai prochain

Qu’on le veuille ou pas, un voisin, c’est un peu comme un membre de sa famille. On ne le choisit pas, il faut «faire avec». A plus forte raison s’il vit à quelques mètres de chez nous, dans un même palier ou dans le même immeuble. Ainsi dit, on est appelé a entretenir avec notre voisin des relations pour le moins conviviales et saines. Ce qui n’est pas toujours le cas chez nous, dans nos quartiers. Dans la majorité des situations, les voisins ne se connaissent pas du tout, et quand bien même c’est le cas, on se regarde la plus part du temps en chien de Fayence et n’ose pas sortir la moindre formule de politesse de base. Pourtant un simple « Bonjour voisin » aurait suffit pour créer une chaleureuse ambiance et une confiance mutuelle, surtout que l’on peut à tout moment avoir besoin simplement d’un coup de pouce du voisin pour nous sauver la vie, nous sortir d’une situation chaotique.

C’est ainsi l’un des buts recherchés par l’association GES Cameroun (Générosité, Entraide, Solidarité), organisatrice, pour la première fois dans notre pays, de la fête des voisins. L’événement aura lieu le dimanche 29 mai prochain à Douala. Le principe, « permettre à chaque habitant de rencontrer ses voisins dans un lieu commun afin de partager ensemble un repas convivial pour lequel chacun aura contribué, ceci dans le but de tisser des liens d’amitiés, de solidarités et des relations de bons voisinages » déclare Caroline Mbida Tchakounté, présidente de ladite association, au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi 17 mai à Douala. Pour la première édition cette année, c’est le quartier Makepe qui a été choisi pour accueillir la centaine de personnes attendues, dans une rue d’environ trois cent mètres. Cette rencontre, qui se veut annuelle, sera placée sous le thème « Connaitre son voisin, pour une solidarité renforcée » et devra permettre à chacun de développer un sentiment de sécurité et d’appartenance à une communauté car comme l’affirme l’organisation, « connaitre son voisin favorise l’entraide, les échanges et surtout contribue au mieux vivre ensemble ». Le programme de ce jour prévoit entre autres la présentation des voisins, des échanges, des animations pour les plus jeunes et un buffet « qui sera constitué des mets que chacun aura apporté de chez lui » précise l’organisation.

Outre l’aspect convivial et social de ce concept, la fête des voisins permet également de réduire certaines incivilités et autres comportements préjudiciables à la vie en cohabitation. GES Cameroun espère « combattre l’individualisme et le repli sur soi grandissant dans nos quartiers en s’appuyant sur des principes chères à notre continent à savoir le partage, la solidarité et la convivialité ». Pour mener à bien ce projet, l’association appelle à l’implication de tous, partenaires privés, institutions (mairies, associations de quartiers, commerçants.) et tout autre organisme pouvant permettre la mobilisation par la communication. A noter que le Cameroun sera par cette occasion, le deuxième pays africain à célébrer cette fête, après le Togo en 2010.

Organisateurs de la fête des voisins au Cameroun, lors de la conférence de presse ce 17 mai à Douala
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé