› Eco et Business

Fibre optique: Le réseau passe entre le Cameroun et le Tchad

Le pays d’Idriss Deby Itno a réceptionné officiellement ce vendredi 16 mars 2012, son chantier de backbone le reliant au Cameroun

20 milliards d’investissement
La première phase de développement du backbone à fibre optique de la République du Tchad concerne la liaison Ndjamena – Komé long de 640 km. Cette liaison est prolongée jusqu’à Mbéré pour permettre l’interconnexion entre ce backbone et celui du Cameroun, à travers la liaison Mbéré -Nana au Cameroun. Le coût global du projet du projet est estimé à 20 milliards de FCFA, entièrement financé par l’Etat. Pour rentabiliser cet investissement, le gouvernement a créé un opérateur d’infrastructures dénommé Sitcom, la société d’infrastructures des télécoms, qui va exploiter cette infrastructure pour offrir les capacités à tous les opérateurs présents sur le territoire tchadien. Le capital de la Sitcom sera ouvert à des investisseurs privés. A cet effet, des négociations, apprend-on, sont déjà engagées avec des investisseurs potentiels. La Sitcom est chargée d’étendre le réseau sur le territoire national, jusqu’aux frontières de la Rrc, du Soudan et du Nigéria. Le réseau ainsi réceptionné permettra le désenclavement numérique de la République du Tchad en favorisant l’accès du pays aux autoroutes internationales de l’information via le point d’atterrissement Sat3. En rappel, le jeudi 29 décembre 2011, à Yaoundé, Paul Biya et Idriss Deby avaient signé le mémorandum d’entente relatif à l’interconnexion du réseau à fibres du Cameroun long de près de 6000 kilomètres et celui du Tchad dont le linéaire est de 640 kilomètres.

Mémorandum d’entente
Ce mémorandum d’entente a été matérialisé par la signature le vendredi 30 décembre 2011 de l’accord commercial et technique entre le directeur général de la Camtel, David Nkoto Emane, et celui de la Société des infrastructures de transmission des communications électroniques du Tchad, Ba Haroun Mahamat Badaouy. L’interconnexion des deux réseaux qui est une première en Afrique centrale est une réponse aux appels de Genève, Tunis et Kigali pour l’Interconnexion des capitales et des grandes villes d’Afrique. Cette interconnexion est le premier jalon du projet Central Africa Backbone (Cag) qui vise à faire du Cameroun le Hub numérique de l’Afrique Centrale.

Les travaux de construction de ce backbone ont démarré le 1er septembre 2009 et étaient suivis de près par le président tchadien, très conscient des enjeux de l’interconnexion avec le Cameroun. Car, reconnait-il, ce projet place le Tchad à l’avant-garde du combat dans le secteur des télécommunications en perpétuelle mutation. C’est pour cette raison qu’il a tenu à présider personnellement la cérémonie de réception dont le premier acte s’est déroulé à Ndjamena. C’est quasiment le même son de cloche pour son ministre des postes et des nouvelles technologies de l’information du Tchad. La réduction de la fracture numérique est un défi majeur qui appelle une réelle mobilisation et une mise en uvre effective et cohérente des stratégies, reconnait Jean Bawoyeu Alingué.

Le président Idriss Déby et le premier Ministre lors de la cérémonie de lancement
Journalducameroun.com)/n

Démonstration de vidéoconférence
La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) du Cameroun. Jean-Pierre BIYITI bi ESSAM était accompagné du directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (Art), de la Cameroon telecommunications (Camtel) et du directeur des infrastructures et des réseaux d’accès aux Tic au ministère des Postes et Télécommunications. Le second acte de la cérémonie s’est déroulé à Yaoundé le même jour, à près de deux mille kilomètres de la capitale tchadienne, précisément la salle des conférences du ministère des postes et télécommunications. L’action de Yaoundé était présidée par l’ambassadeur du Tchad au Cameroun. Dans l’ensemble, c’était une démonstration de vidéoconférence réalisée entre le président Idris Déby Itno et son ambassadeur à Yaoundé entouré pour la circonstance de ses collaborateurs et du secrétaire général du Minpostel. Cette vidéoconférence était opérée à partir de la plate-forme installée dans l’immeuble du Minpostel. S’adressant à ses correspondants de Yaoundé, le président Idriss Deby a remercié le président du Cameroun grâce à qui aujourd’hui, le Tchad est véritablement entrée dans la société de l’information. La troisième et dernière articulation de cette cérémonie officielle de réception était surtout technique. C’était la démonstration de l’Internet haut débit entre le président Tchadien et l’ambassadeur de la République du Tchad en France à travers Skype. Comme pour tester l’efficacité du nouvel outil.

Les participants à la cérémonie de lancement du réseau de fibre optique au Tchad
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé