Sport › Football

La Fifa nomme un comité de normalisation au sein de la Fecafoot

Tombi A Roko Sidiki, président de la Fecafoot jusqu'à la décision de la Fifa de ce 23 août 2017. ©Droits réservés

Il aura pour mission principale d’organiser l’Ă©lection d’un nouveau comitĂ© exĂ©cutif au sein de l’instance faĂ®tière.

La Fédération internationale de football association (Fifa) a publié un communiqué sur son site ce 23 août pour informer la presse de la nomination d’un comité de normalisation au sein de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Celui-ci sera composé de membres qui seront désignés par une mission conjointe de la Fifa et de la Caf.

Cette décision, explique le communiqué, « est liée d’une part à la confirmation par le Tribunal arbitral du sport du jugement de la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun, laquelle a annulé la procédure électorale ayant mené à l’élection en 2015, de l’actuel comité exécutif de la Fecafoot, et d’autre part, aux récentes tentatives infructueuses de la Fifa visant à rapprocher les différentes parties prenantes du football camerounais et ainsi sortir de l’impasse ».

D’après la décision de la Fifa, il reviendra au comité de normalisation nouvellement nommé, de « gérer les affaires courantes ; élaborer en consultation avec toutes les parties prenantes, de nouveaux statuts qui soient en conformité avec les statuts et standards de la Fifa ainsi qu’avec la législation nationale obligatoire en vigueur ; réviser les statuts des ligues régionales et départementales et s’assurer de leur conformité vis-à-vis des statuts de la Fecafoot ; identifier les délégués de l’assemblée générale de la FECAFOOT ainsi que des ligues régionales et départementales  ».


Mieux, le comité de normalisation nommé par la Fifa ce mercredi devra « organiser les élections d’un nouveau comité exécutif de la Fecafoot » avant le 28 février 2018, date d’expiration du mandat dudit comité.

En d’autres termes, le comitĂ© exĂ©cutif de la Fecafoot en place jusqu’alors et prĂ©sidĂ© par Tombi A Roko, n’a plus droit de citer, au moins jusqu’à l’élection d’un nouvel exĂ©cutif au sein de l’instance faĂ®tière.

La Fecafoot a dĂ©jĂ  connu une situation similaire. En juillet 2013, un comitĂ© de normalisation avait Ă©tĂ© nommĂ© dans le but d’en finir dĂ©finitivement avec la guerre de leadership au sein de l’organe. Seulement, ledit comitĂ©, prĂ©sidĂ© par le Pr Joseph Owona, avait obtenu des rĂ©sultats mitigĂ©s malgrĂ© des prorogations de mandat.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut