Politique › Institutionnel

Fin de séjour pour Ali Bongo au Cameroun

Le président élu du Gabon a quitté Yaoundé ce vendredi à 14h30 après une brève rencontre avec Paul Biya

Le fils est venu rendre compte à son père
Le président nouvellement élu du Gabon a choisi d’effectuer son premier déplacement officiel au Cameroun. Je suis venu à la rencontre d’un sage, c’est en ces termes qu’Ali bongo a parlé de sa visite face à la presse camerounaise. C’était tout naturel, le Président Paul Biya m’a toujours considéré comme un fils et il est normal qu’un fils vienne rendre compte à son père lorsqu’il est revenu victorieux d’une bataille. a-t-il ajouté. Le Président Biya en personne est allé l’accueillir à sa descente d’avion. Il s’en est suivi un tète à tête à la présidence entre les deux hommes. Aucune information n’a filtré de cet entretien. Ali bongo en a donné quelques orientations. Il aurait été question du développement de l’Afrique principalement par le renforcement de la coopération sous-régionale.

Remerciements pour le rôle positif dans la transition politique
Selon des observateurs avertis, le nouveau président Gabonais est venu chercher une certaine légitimité. Il a voulu être reconnaissant vis-à-vis du président Cameroun. Le lendemain de la proclamation officielle des résultats de la présidentielle du 30 août 2009, le chef de l’Etat camerounais a été le premier leader de la sous région à lui adresser des félicitations. Dès lors que la cour constitutionnelle a consacré le candidat ALI BONGO vainqueur, Paul Biya n’a pas tardé à lui manifester son soutien. Dans la même perspective, des sources proches du pouvoir au Gabon pensent qu’Ali Bongo aurait été très touché par le rôle que Yaoundé aurait joué dans la préservation de la paix et de la stabilité aux lendemains de la mort du Président Omar BONGO ONDIMBA.

Lentement, mais sûrement
De toute évidence, Ali bongo a déjà commencé à préparer son mandat. Il a été reçu le 10 septembre dernier par le chef de l’Etat, Rose Rogombé, pour une séance de travail sur les dossiers laissés en suspend depuis le décès de l’ancien président le 8 juin dernier. Pour ses premiers pas de président, Ali Bongo qui fait office de jeune auprès de ses pairs de la sous région a certainement beaucoup de chemin à parcourir. Selon des sources proches de la présidence Gabonaise, il devrait aussi rencontrer le président Sassou Nguesso du Congo après celui du Cameroun. Le nouveau président gabonais hérite d’un pays très divisé et peu acquis à sa cause. Une situation que de nombreux présidents de la CEMAC gèrent depuis des dizaines d’années.


Ali Bongo)/n
À LA UNE
Retour en haut