International › APA

Finance et sociale au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mardi traitent de nombreux sujets notamment la finance participative, les recettes douanières, les IDE et la population carcérale étrangère au Maroc.+L’Opinion+ rapporte que près de 18 mois après son lancement au Maroc et suite à un long processus d’institutionnalisation, la finance participative offre, dorénavant, plus de choix en termes de produits et de services pour sa clientèle, tablant sur une part de marché de 5% à l’horizon de 2024.

Elles sont ainsi près de 100 agences ayant permis l’ouverture de 60.000 comptes auprès des banques et fenêtres participatives au Maroc. Selon une étude menée par l’Islamic Finance Advisory & Assurance Services (Ifaas), citée par le journal, l’arrivée de ces banques a été très attendue par la majorité de la population marocaine, avec environ 98% de Marocains sondés ayant exprimé leur intérêt pour ces instruments.

+Akhbar Al Yaoum+ écrkt que la Douane rapporte gros à l’État. En effet, les recettes douanières ont, en effet, enregistré une performance record en 2018, dépassant la barre symbolique des 100 milliards de DH (1 euro = 10,7 DH).

Ainsi, environ 100,8 milliards de droits et taxes ont été perçus, en amélioration de 6,4% par rapport à 2017, soit un surplus net de 6,1 milliards, a indiqué l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) dans son rapport annuel 2018.

Cité par le quotidien, le département relevant du ministère de l’Economie et des finances affirme que ces recettes « profitent à l’ensemble de l’économie nationale », par le biais de la présentation du budget général de l’État ainsi que par la déduction de certains revenus. En matière d’allocation, ces recettes sont déposées dans les comptes du Trésor ou de certaines institutions publiques.

+Rissalat Al Oumma+ fait savoir que le Maroc figure en 4ème position en termes d’Investissements directs étrangers (IDE) venant des pays de la région, selon la Société Arabe pour la Garantie des Investissements et du Crédit à l’Exportation.

Le Royaume a pu attirer des investissements d’une valeur de 6 milliards 640 millions de dollars, soit un accroissement de 954 millions de dollars par rapport à l’année dernière, indique la même source dans son rapport au titre de 2019. Le Maroc a été classé premier parmi les pays de l’Afrique du Nord, selon ce rapport.

+Libération+ relève que les prisons marocaines comptent 1.046 citoyens étrangers appartenant à 69 nationalités, soit 1,31% de la population carcérale, qui s’élève à plus de 80.000 personnes.

Les Français arrivent en tête avec 131 cas, suivis par les Sénégalais (92 cas) et les Guinéens (77), indique un rapport du ministère public sur la politique pénale au Maroc en 2018. 58 plaintes ont été déposées par des étrangers appartenant à 17 nationalités différentes.

Les Français arrivent également en tête avec 24 cas suivis des Espagnols (5), des Saoudiens (3), des Irakiens (3) et des Suisses (3). Une grande majorité de ces étrangers étaient poursuivis pour tentatives de faire passer des produits illicites vers ou à partir du Maroc, selon une source du ministère de la Justice, citée par la publication.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé