› Economie

Foire commerciale inter-africaine 2023 : les contrats commerciaux de 24000 milliards de F en vue

Signature de l'accord d'accueil

La rencontre aura lieu en Côte-d’Ivoire. L’accord d’accueil a été signé le 25 mars 2022. Du 21 au 27 novembre 2023, Abidjan abritera la Foire commerciale inter-africaine.

Selon Cameroon Tribune du 28 mars 2022, Souleymane Diarrasouba, ministre Ivoirien en charge du Commerce et de l’Industrie a signé le 25 mars 2023, le protocole d’accueil en présence des responsables du secrétariat général de la Zone de Libre-échange continentale africaine.

Ce rendez-vous sera une opportunité pour plus 20 000 participants, qui y sont attendus pour présenter leurs produits et services afin de gagner des nouveaux investisseurs.

Selon le Pr Benédict Oramah, président de la banque panafricaine d’import-export (Afreximbank), il est envisagé la signature de contrats commerciaux à hauteur de 40 milliards de dollars, soit environ 24 000 milliards de F CFA.

Les acteurs du monde du commerce, les investisseurs, les gouvernants, les entrepreneurs africains, … désirant participer à la troisième édition de la foire commerciale inter-africaine (IATF) à Abidjan en Côte d’Ivoire, peuvent désormais s’inscrire sur les plateformes de l’événement.

« L’organisation coordonnée et réussie de cette prochaine édition contribuera à consolider davantage l’intensité des relations entre les nations africaines et les différentes zones économiques du continent. Elle constituera également une opportunité de partage d’informations sur le commerce et des conclusions de partenariats commerciaux », a indiqué le premier ministre Patrick Achi.

A l’occasion, le président du conseil consultatif de l’IATF, l’ancien président nigérian Olusegun Abasanjo a fait savoir que la part de l’Afrique dans le commerce mondial est de 3% et les échanges commerciaux intra-africains représentent 16%.

Au regard de ces chiffres, Olusegun Obasanjo a soutenu que l’IATF est une occasion pour les investisseurs africains de combler des lacunes d’informations. « C’est une opportunité des hommes d’affaires de l’Afrique de l’ouest et de tout le continent de se connecter ».


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé