Politique › Institutionnel

Fonction publique : Paul Biya lance un recrutement de 500 traducteur-interprètes

(c) Droits réservés

Le chef de l’Etat débute ainsi la mise en œuvre des recommandations du grand dialogue national.

Le président Paul Biya vient de prendre une décision pour résorber le problème de bilinguisme dans la fonction publique camerounaise plus riche du français que de l’anglais. S’appuyant sur l’une des résolutions du dialogue national, Il a ordonné le recrutement de 500 traducteurs et traducteurs-interprètes.

Cette mesure devrait permettre, entre autres, d’améliorer l’usage des deux langues officielles du Cameroun, dans des actes officiels. Elle représente une timide avancée dans la pacification des relations entre Yaoundé et les séparatistes anglophones. Ces derniers se plaignent d’être traités comme des Camerounais de seconde zone, des victimes d’une autre annexion.

C’est pour résoudre ce grief que Paul Biya a créé, en janvier 2017, une instance dénommée Commission nationale de bilinguisme et de multiculturalisme chargée de soumettre de faire au chef de l’Etat des propositions visant à faire de l’anglais et du français deux langues égales dans le pays.

Le recrutement des traducteurs et traducteurs-interprètes annoncé s’étalera sur les cinq prochaines années.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé