Sport › Football

Football : Astres FC et Panthère du Ndé en finale de la coupe du Cameroun

Les deux clubs se sont qualifiés le week-end dernier lors des ½ finales retour

Les ½ finales retour de la coupe du Cameroun de football, se sont disputés dimanche, 21 juin 2009, au moment où le monde entier célébrait la fête internationale de la musique. Loin des festivités, Canon, Panthère du Ndé, Astres et Tiko, avaient un immense challenge a relever sur les stades. A Tiko dans la région du sud-ouest, la formation locale a fait match nul, 1 – 1 avec Astres. Tiko n’a donc pas réussi l’exploit de battre l’équipe de Astres FC de Douala qui se déplaçait avec un avantage considérable, puisque le club s’était imposé à l’aller par deux buts à zéro quelques jours plutôt. Les supporters de Tiko, vainqueur du championnat de l’élite one cette saison, espéraient que leur équipe allait rectifier le tir à domicile, mais il n’en a rien été. Ce sont les « brésiliens de Bépanda » qui ouvrent d’ailleurs la marque. Un but qui a eu immédiatement un effet dopant sur le moral des poulains de l’entraîneur Nicolas Tonye Tonye, mais sur une inattention de la défense, Tiko va revenir au score. Désormais, les deux équipes sont à 1 but partout, et le score en reste là jusqu’à la fin du match. Tiko united n’a alors que ses yeux pour pleurer, car le club espérait réaliser le doublé championnat – coupe du Cameroun. Mais, il faut croire que ce n’est pas pour cette saison.

Panthère en finale pour la 2e fois de son histoire
En finale de cette prestigieuse compétition, Astres FC de Douala va croiser le fer avec Panthère du Ndé, victorieuse à domicile de Canon de Yaoundé sur le score sans appel de 4 buts à 0. Et pourtant, l’équipe de Canon s’est déplacée sur Baganthé avec un léger avantage psychologique. A l’aller en effet, Canon s’était imposé devant son challenger sur le score étriqué d’1 but à 0. L’encadrement technique avait vite fait d’indiquer que cet avantage sera consolidé au match retour. A priori, les poulains de l’entraîneur Joseph Atangana avaient l’esprit ailleurs, vu le score qui a sanctionné cette rencontre. Le coup d’envoi de ce déluge de buts est venu de l’incontournable Charly Fomen, le feu follet de Panthère, récemment recruté par le club français de l’olympique de Marseille. La nuit a été longue à Baganthé, car immédiatement après le coup de sifflet final de l’arbitre Baboulé Jean De Dieu, les supporters de la « nzui mantho » ont envahi l’aire de jeu, d’autres, tambours battant, se sont lancés dans une course folle dans les rues environnantes pour manifester leur joie.

Les autorités administratives de Baganthé n’ont pas également caché leur bonheur après cette qualification du club en finale de la coupe du Cameroun, pour la deuxième fois de toute son histoire. Le premier sacre de Panthère remonte à 1988. Cette année là, Panthère du Ndé s’était imposée en finale devant la formation de Racing club de Bafoussam par 1 but à 0. Désormais, l’équipe que dirige des mains de maître, Joseph Feutcheu, le capitaine à la retraite, rêve tout éveillé d’un second sacre. Pour cela, il faudra battre Astres de Douala, une autre équipe qui se qualifie également pour la seconde fois de son histoire pour cette finale, après 2007. Astres FC qui avait perdu devant Coton sport de Garoua, entend cette fois, ramener le titre à la maison par tous les moyens. C’est donc dire que la finale, dont la date reste comme d’habitude la grande inconnue, promet des étincelles au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.

Image d’illustration
www.camfoot.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut