› Non classé

Football : Augustin Edjoa appelle au calme

Reçu par le Premier ministre à Yaoundé, le ministre des Sports annonce une rencontre avec le président de la Fecafoot.

Le ministre des Sports et de l’éducation physique Augustin Edjoa a été reçu par le Premier ministre Ephraïm Inoni hier jeudi 2 octobre en matinée à Yaoundé. Selon des sources au cabinet du ministre des Sports, M. Edjoa était accompagné de Françoise Mbango, la médaillée d’or au triple saut des jeux Olympiques d’août à Beijing en Chine. Pour autant, cette audience n’a pas empêché les observateurs de se poser la question de savoir si Augustin Edjoa n’a pas parlé avec le Premier ministre Inoni de la situation de conflit qui agite actuellement le monde du football camerounais.
Par contre, le ministre des Sports et le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) Mohammed Iya se rencontreront la semaine prochaine à Yaoundé.

C’est ce que nous a déclaré le ministre des Sports joint hier soir au téléphone. En substance, M. Edjoa a regretté que l’ambiance dans le milieu du football soit délétère ces derniers jours. « Nous sommes, le président Iya et moi, des sportifs. Nous allons nous parler dans l’intérêt du sport « , a indiqué le ministre Edjoa qui a pareillement regretté les débordements que le conflit entre son ministère et la fédération du football ont provoqués dans la presse.
Pour apaiser les esprits, un message porté du ministre Augustin Edjoa lundi dernier, de sources dignes de foi, avait déjà été remis à Mohammed Iya. Les deux responsables du sport camerounais devaient se rencontrer mercredi en tête à tête, pour tirer au clair le différend né de l’interdiction de débuter le championnat de D1 le 27 septembre dernier, décision prise par le ministre des Sports et qualifiée d’illégale par la Fecafoot. C’est sur ces entrefaites que l’affaire s’est transportée dans les radios et journaux.

Poursuites pénales
En attendant les conclusions officielles du ministère des Sports et de la bouillante fédération de football, l’Association des journalistes sportifs camerounais (Ajsc), qui s’inquiétait des répercussions que le report sine die du début du championnat pouvait avoir sur le travail de ses adhérents, a d’ores et déjà pris position.  » L’opinion nationale est distraite par toutes sortes d’informations depuis que le ministre des Sports et de l’éducation physique a, le 26 septembre 2008, demandé à la Fédération camerounaise de football d’ajourner le démarrage du championnat national de football 1ère division Mtn Elite One initialement programmé le lendemain 27 septembre 2008 « , peut-on lire dans un communiqué du bureau exécutif de l’Ajsc publié hier à Yaoundé. Chevillée à cette ambiance sulfureuse il y a cependant l’affaire dans l’affaire.

 » La radio Magic Fm, émettant de Yaoundé, indique le communiqué de l’Ajsc, s’est notamment distinguée cette semaine en diffusant sur ses antennes les noms des journalistes sportifs qu’elle accuse d’avoir pris de l’argent auprès de la Fecafoot aux fins de ternir l’image du ministre des Sports et de l’Education physique, sans apporter le moindre début de preuve de cette affirmation grave.  »
Pour autant les journalistes ainsi regroupés semblent eux aussi conciliants puisqu’ils attirent  » l’attention des promoteurs de ces médias sur leur responsabilité par rapport à la liberté que prennent certains de leurs collaborateurs à diffamer des compatriotes et à traîner le noble métier de journaliste dans la boue  » ; en même temps qu’ils appellent au dialogue entre la Fecafoot et le ministère des Sports. Mais c’est peu dire que l’affaire n’est pas terminée. Deux des journalistes mis en accusation par Magic Fm ont enclenché une procédure de poursuites pénales – par le canal de l’avocat Me Joseph Désiré Ndjah – contre l’animateur Martinez Zogo qui a porté les accusations. Ce dernier, par contre, n’a toujours pas publié la fameuse liste contenant les noms et les sommes d’argent que des journalistes auraient reçues de la Fecafoot.

Iya Mohammed, président de la fécafoot
www.fecafootonline.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut