Sport › Football

Football européen: Bilan à mi-parcours des camerounais

Vincent Aboubakar est au dessus du lot. Eto’o tarde à confirmer à Chelsea. Song Bilong est irrégulier au Barça, alors que Bédimo, Nkoulou, Chedjou, Matip, Bekamenga et Ntep sont très performants

Lorient a transformé Vincent Aboubakar. Méconnaissable par rapport à son passage à Valenciennes, l’attaquant camerounais fait désormais les beaux jours du FC Lorient. Seuls Ibrahimovic et Cavani sont plus prolifiques que lui en ce moment en Ligue 1. Comme quoi, il suffisait de faire confiance au Lion indomptable. Lors de la réception de Lyon, (2-2) le week-end dernier, les Lorientais ont enchainé un sixième match sans défaite, avec à la clé cinq victoires de rang (14ème à la 18ème journée), soit la meilleure série de leur histoire. Et si les Merlus connaissent une telle réussite, c’est en partie grâce à leur attaquant international camerounais (21 ans), auteur samedi dernier de sa onzième réalisation de la saison en championnat. Arrivé libre l’été dernier, l’ancien Valenciennois a déjà marqué davantage que sur ses trois exercices précédents parmi l’élite (9 buts avec le Valenciennes de juillet 2010 à juillet 2013). Son nom avait aussi été évoqué dans d’autres clubs français, mais c’est Lorient qui a su saisir l’occasion. Et ceci malgré un certain scepticisme quant à sa faculté à exploser au plus niveau. Dans le Nord de la France, Vincent Aboubakar n’a pas vraiment affolé les compteurs. Mais on ne peut pas dire que le premier club de Roger Milla en France a vraiment tout fait pour aider le Lion indomptable.

En ce moment, on voit un autre joueur qui affiche son vrai visage et qui s’épanouit sous les couleurs de l’actuel huitième de L1, où la concurrence est saine. Il donne enfin sa pleine mesure sous les ordres de Christian Gourcuff et de son 4-4-2. Le club du président Loïc Féry n’a perdu qu’un seul match lorsque son numéro 9 a trouvé la faille en championnat (défaite à 3-2 à Saint-Etienne, 10ème journée), pour sept victoires et deux nuls. Vous avez dit essentiel ? Entre les absences des uns et la méforme des autres, le Camerounais a su saisir sa chance. Un pari gagnant de plus pour les Lorientais, qui s’en frottent aujourd’hui les mains. Sous contrat jusqu’en juin 2016, Aboubakar représente un actif non négligeable dans l’économie de la formation bretonne. Sa cote grimpe en flèche. Certains ont voulu faire croire que le Camerounais avait les pieds carré. Aujourd’hui, il donne sa réponse sur le terrain.

A Marseille, le journal la Provence, a fait un commentaire très laudateur sur Nicolas Nkoulou, la semaine dernière : « NKoulou, c’est le monsieur plus de l’OM. C’est la vision du jeu, l’intelligence, un capitaine en puissance. Il peut être associé à n’importe quel défenseur en charnière, il le bonifie toujours. Sur les derniers temps, il semble fatigué, moins impressionnant qu’au début de saison, mais il a accumulé les matchs (seul joueur de champ de Ligue 1 à avoir disputé l’intégralité des matchs du championnat). Et puis, même un Nkoulou en baisse de forme… En fait, il est tellement fort que lorsqu’il fait des prestations très bonnes, on a l’impression qu’il est moyen. Le seul reproche qui pourrait lui être fait concerne sa capacité de meneur d’homme. Il pourrait mieux mener sa défense. »

A Lyon, Henri Bédimo Nsamé connait une première phase de saison exemplaire. Auteur de quatre passes décisives en championnat depuis le début de la saison, l’international camerounais est considéré par de nombreux observateurs comme le meilleur latéral gauche de Ligue1. Avec ses 17 matches joués, l’ancien joueur de Grenoble a été absent seulement quand il était blessé ou suspendu. Une situation presque identique pour son compère en charnière centrale, Samuel Umtiti. Le Franco-camerounais, champion du monde avec les moins de 20 ans, a été aligné comme titulaire 11 fois. Les deux camerounais de Rennes, Jean II Makoun, 14 matches et Jean Armel Kana Biyik, 13 matches, ont eut des prestations à l’image de leur club. Ils ont alternés, bonnes et moyennes performances. A signaler qu’ils n’ont pas souvent été épargnés par des blessures : Problème aux adducteurs pour Kana Biyik et mal au genou chez Makoun.

A Bordeaux, Landry Nguemo a privé le gardien nigérian Vincent Enyeama du record d’invincibilité en championnat de France. Le Camerounais a marqué et Bordeaux a battu Lille 1-0, lors de la 17èmejournée de Ligue1. Souvent blessé, le milieu récupérateur camerounais a néanmoins disputé 15 matches lors de la phase aller du championnat. Son jeune compatriote, Franco-camerounais Maxime Poundjé a joué huit matches, sept comme titulaire. Au vu de ses qualités, le latéral gauche girondin est très prometteur. Mais, un peu fougueux, il a été expulsé deux fois.

Titulaire à Guingamp depuis près de trois mois, après la blessure du titulaire Mamadou Samassa, Guy-Roland Ndy Assembé espère enfin avoir l’occasion de faire définitivement son trou en Ligue 1. Sans s’inquiéter. Certain que son tour viendra, à force de travail. Depuis fin octobre, son tour est venu, et les titularisations (13 au total) s’enchaînent en Ligue 1 pour l’international camerounais. Grâce à ses nombreuses parades, il a contribué à la bonne première partie de saison du promu Guingamp. Par ailleurs, si Montpellier connait une saison difficile, Teddy Mezague, petit frère de Valery Mezague, s’est montré à son avantage chaque fois qu’il a joué. Utilisé dans l’axe, parfois comme latéral droit, il a déjà joué 9 matches. A Valenciennes, le Franco-Cameroun Jean Christophe Bayebeck, percutant sur les côtés, est toujours moins adroit devant les buts. En 13 matches, le champion du monde junior en 2013 n’a trouvé les filets adverses qu’une fois.
Toujours en Hexagone, mais en Ligue 2, Christian Bekamenga revit. Et pour cause, l’avant centre de Laval n’a pas toujours eu de la chance durant sa carrière. Étiqueté comme un attaquant à fort potentiel et doté d’un physique remarquable, l’ancien international camerounais de 27 ans a eu beaucoup de mal à rester en santé. Et du même coup, ses statistiques n’impressionnent pas. Mais sa touche magique revient rapidement lorsqu’il peut jouir d’une période de grâce. Le Stade Lavallois en profite justement depuis quatre mois. Titulaire incontesté sur le front le l’attaque, il est l’actuel deuxième meilleur buteur de Ligue 2, avec 10 buts.

Que dire de Georges Ntep de Madiba, le milieu de couloir d’Auxerre. Il est annoncé comme l’un des joueurs les plus prometteurs en France, en ce moment. Après un début de saison en fanfare, avec à la clé six réalisations, il attire vers lui de nombreuses grosses écuries de France (Marseille, Lille, Lyon) et étranger (As Roma, Arsenal). Pour la suite de sa carrière internationale, l’espoir français, qui peut encore jouer pour le Cameroun, est très courtisé en ce moment par les autorités en charge du football camerounais, afin qu’il rejoint la tanière des Lions. Un autre Franco-camerounais, Axel Ngando Elessa, également convoité par le Cameroun fait les beaux jours d’Auxerre en ce moment. Meneur de jeu gaucher, il a inscrit trois buts en dix matches. A noter qu’il appartient à Rennes et a été prêter à Auxerre pour qu’il gagne en temps de jeu. Le champion du monde junior en 2013, s’est vite fondu dans son nouvel environnement. Quant à Benjamin Moukandjo, il a sur blessure manqué quelques rencontres. Lors de ses 13 apparitions, il a marqué trois buts.

En Espagne, le camerounais le plus en vue en Liga, Alexandre Song Bilong a déjà joué huit matches, cette saison, six dans la peau d’un titulaire. Dans une équipe du Barça, à l’effectif assez riche, l’international camerounais a de la peine pour se faire considérer comme un titulaire indiscutable. Son compatriote un ami de Stéphane

Mbia a quant à lui disputé 10 matches avec son club du Fc Séville. Touché à un genou le 25 septembre dernier, il a manqué un mois de compétition. A Malaga, le jeune Fabrice Olinga a joué huit matches, six avec l’étiquette de titulaire. En revanche, Idriss Carlos Kameni n’a disputé aucun match de championnat depuis le début de la saison. Le portier camerounais est en pourparlers très avancés avec Cardiff City FC, une équipe de la Premier League, classée 15ème, avec 17 points, après 17 journées de championnat. Il est dans l’obligation de se relancer pour espérer être du voyage au Brésil. A Osasuna, le coach Jiva Gracia faisant peu confiance à Raoul Cédric Loé, il n’a foulé les aires des jeux que trois fois.

En Turquie, Aurélien Chedjou est un titulaire indiscutable au sein de Galatasaray. Il a disputé la quasi-totalité des matches en championnat et en Ligue des champions. Une performance qui a fait le malheur de Dany Nounkeu, qui a perdu sa place de titulaire depuis la venue de son compatriote. Souvent utilisé comme latéral, Nounkeu n’a disputé que trois matches de championnat. Alors que l’attaquant camerounais de Fenabaçhe Achille Webo est toujours aussi prolifique, en 14 matches joués, il a inscrit huit buts. Si Charles-Hubert Itandje réalise quelques exploits dans la cage des Lions ces derniers, il tarde à être considéré comme un titulaire indiscutable chez les promu de Konyaspor, où il a été titularisé sept fois. Son remplaçant en sélection, Sammy Ndjock a été titularisé 14 fois, dans la cage de Fethiyespor, en deuxième division Turque.

En Angleterre, Samuel Eto’o éprouve quelques difficultés pour retrouver son meilleur niveau. Depuis son arrivée à Chelsea, il a été titularisé par Mourinho cinq fois et a joué quatre autres bouts de matches en championnat, pour deux buts. Touché aux adducteurs face au Fc Bâle en Ligue des Champions, le 29 novembre dernier, il a passé deux semaines à l’infirmerie. A Norwich City, Sébastien Bassong a joué 11 matches comme titulaire. Au bas de l’échelle, en division One, l’équivalent de la deuxième division ailleurs, Assou Ekotto est un incontestable titulaire chez les Queens Park Rangers.
Enfin en Bundesliga, après une première opération du genou gauche, l’attaquant international camerounais de Mayence Eric Maxim Choupo-Moting a dû subir une deuxième intervention pour la même blessure. Conséquence c’est en étant amoindri qu’il a pu disputer 16 matches à Mayence et marquer cinq buts. A Schalke 04, Joël Matip a joué presque tous les matches de son club en championnat (13 sur 17 possibles) et en Ligue des champions (5 sur 6).

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut