Sport › Football

Football professionnel : Vers un retour dans les stades

C’est la principale résolution de la réunion tripartite de samedi dernier entre le Minsep, la Ligue pro et l’Association des clubs d’élites

Le match de ping-pong entre la Ligue de football professionnelle du Cameroun (Lfpc) et l’Association des clubs d’élites du Cameroun (Acec) va peut être connaître son épilogue. Pour régler la crise entre la Lfpc et les clubs, l’Etat du Cameroun s’est engagé à octroyer une aide d’un million de F Cfa aux clubs pour se transformer en société commerciale. Du coup, les championnats Mtn Elite One et Two reprennent les 18 et 19 mai prochains. Et les clubs se sont engagés à opérer les mutations en sociétés anonymes à responsabilités limitées (Sarl) dans un délai de 18 jours à compter de la date de prise d’effet des mesures d’accompagnement décidées par le gouvernement. Selon nos sources au Minsep les clubs vont passer à la caisse dès ce mardi 14 mai. C’est dire qu’à partir du 1er juin 2013, les équipes qui ne se seront pas transformées en sociétés seront exclues du championnat professionnel du Cameroun et remplacées. Le Secrétaire général du ministère des Sports a tenu à préciser cela aux clubs.

C’est ce qui ressort des travaux de la Commission ad-hoc créée par Adoum Garoua, le ministre en charge des Sports, qui a travaillé toute la journée de samedi à Yaoundé. Cette Commission présidée par Emmanuel Wonyu, le secrétaire général du ministère des Sports, comprenait les clubs, représentés par le bureau de leur association, les représentants de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) et ceux du ministère des Sports. Une réunion extraordinaire du Conseil d’administration de la Lfpc va être convoquée ce mercredi, avec pour point important à l’ordre du jour, l’examen du cas de Francis Laïbé Wapi, le secrétaire général, limogé par le Général Pierre Semengue le 29 avril dernier, sans ménagement pour faute lourde.

Lors de cette assisse, les travaux ont tourné autour des aspects suivants : l’objet et les finalités de la Ligue ; les conditions et les modalités d’acquisition et de perte de la qualité de membre de la Ligue ; les conditions de modalités d’acquisition et de perte de la qualité de membre de la Ligue ; les conditions et modalités relatives à l’organisation des activités de la Ligue ; le dispositif réglementaire de la ligue ; le rôle des parties dans la bonne marche des actions de la Ligue et les actions entre la ligue et les autres membres de la famille du football. Les débats ont permis de constater que la majeure partie des dysfonctionnements et des problèmes constatés par les différents acteurs sont dus au non respect par tous les textes organiques de la Ligue et les autres accords qui encadrent les relations entre tous les acteurs intervenants dans la travail de la Ligue. Les participants ont également pu noter que les agissements des acteurs qui ont contribué à envenimer la situation sont dus au non respect du code d’éthique de la fédération. A la fin des travaux, les participants ont surtout formulé le v u de voir la Fecafoot s’impliquer davantage dans la promotion des règles de bonne gouvernance, des principes d’éthiques fondamentaux et des valeurs que véhicule le football au sein des organisations et associations qui en sont membres.

Les joueurs de Mtn Elite One et Two redescendent dans les stades le week-end prochain
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut