Sport › Football

Football/Karl O. Toriola: «Nous allons nous retirer du sponsoring des compétitions nationales Mtn E1 et Mtn E2»

Le DG de Mtn Cameroon donne des précisions sur la décision de sa structure de mettre un terme au contrat qui la lie à la Ligue de football professionnel du Cameroun

Pourquoi envisagez-vous de mettre fin au contrat qui vous lie à la Ligue de football professionnel du Cameroun ?
Nous avons, en effet, décidé de résilier le contrat qui nous lie à la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc). Nous allons par conséquent nous retirer du sponsoring des compétitions nationales Mtn Elite One et Mtn Elite Two au terme de la saison sportive 2012-2013. Mtn a été la toute première entreprise à s’intéresser véritablement au football des clubs au Cameroun. Depuis 2002, nous avons investi sept milliards de F pour soutenir l’organisation des compétitions nationales par la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), au départ et la Ligue par la suite. Mais, les conditions inacceptables dans lesquelles les championnats nationaux sont de plus en plus organisés, et cette année en particulier, nous obligent à revoir profondément notre stratégie de soutien au football camerounais. Nous souhaitons nous assurer que notre investissement contribue réellement au développement du football local et à son rayonnement.

Faut-il comprendre que l’entreprise n’a tiré aucun profit de ce partenariat en plus de dix ans ?
Nous nous sommes engagés en 2002 pour participer au développement à la base du football camerounais qui a beaucoup donné à l’Afrique, mais manque cruellement de moyens économiques. Il n’était pas question que Mtn en tire profit. Ce soutien a d’ailleurs toujours été positionné au sein de l’entreprise non comme une activité pure de Marketing, mais comme une action de responsabilité sociale. Evidemment, nous nous réjouissons du constat partagé par les acteurs du football et les observateurs qui célèbrent notre engagement. D’aucuns disent même que nous avons maintenu le football des clubs en vie pendant toutes ces années. Au-dessus de tout, nous sommes fiers d’avoir doté le football local d’infrastructures nouvelles avec les stades municipaux que nous avons construits dans les villes de Mbouda et de Guider. Mais, force est également de constater qu’il n’y a pas eu de changement majeur dans le sens de l’amélioration des performances. Aucun club camerounais ne s’est imposé sur la scène continentale. Aucun joueur majeur n’a été révélé par les compétitions nationales dont l’organisation demeure incertaine et parfois chaotique. Nous pensons qu’il y a lieu de faire les choses différemment et d’obtenir de meilleurs résultats.

Qu’en est-il de l’avenir de la Coupe du Cameroun qui concerne cette fois un contrat qui vous lie à la Fécafoot ?
Le contrat qui nous liait à la Fécafoot est arrivé à expiration l’année dernière et nous avions à l’époque indiquée au président de la fédération que nous ne comptions pas le renouveler.

Quelle forme voulez-vous désormais donner à votre engagement dans le domaine du sport au Cameroun ?
Le Cameroun demeure une terre de football. Mtn ne quitte pas le football, non ! Nous allons continuer à partager la passion du public pour le football, mais avec une nouvelle approche dans notre investissement. Nous souhaitons désormais soutenir les fondations et la base du football camerounais pour avoir un impact beaucoup plus décisif sur son développement et son avenir.

Karl O. Toriola DG MTN Cameroun
cameroonwebnews.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut