Politique › Institutionnel

Forces de défense: de nouvelles unités créées

Le chef des armées a signé deux décrets portant activation de la Brigade d’intervention rapide et création de centres d’entraînement et d’aguerrissement, a rapporté jeudi un communiqué du Mindef

Le président de la République du Cameroun a signé deux décrets, rapporte un communiqué publié jeudi, 25 juin 2015, par le Ministre de la Défense (Mindef).

Le premier, 2015/270 du 15 juin 2015 porte sur l’activation et l’organisation interne de la Brigade d’intervention rapide. Le second, 2015/271 du 15 juin 2015 a pour objet la création et l’organisation des centres d’entraînement et d’aguerrissement de l’armée de terre.

Activation de la Brigade d’intervention rapide
Créée dans le cadre de la réforme des forces de défense de2001, il s’agit d’une grande unité tactique de l’armée de terre, composée de trois structures d’élite des forces de défense camerounaises, indique le communiqué du Mindef. Notamment, le Bataillon des troupes aéroportées (BTAP) de Koutaba, le Bataillon blindé de reconnaissance (BRR) basé à Douala et le Bataillon spécial amphibie (BSA) à Tiko. Placée sous l’autorité du chef d’état-major des armées, cette Brigade a son poste de commandement à Bafoussam dans l’Ouest du pays.

Création et organisation des centres d’entraînement et d’aguerrissement de l’armée de terre
Trois centres d’entraînement et d’aguerrissement viennent d’être créés. Celui en zone forestière (CEAF) avec un poste de commandement à Motcheboum dans la région de l’Est, en remplacement de la 123ème compagnie d’infanterie motorisée déplacée à Garoua-Boulaï; celui de la zone sahélienne (CEAS) qui a un poste de commandement à Mindif à l’Extrême-Nord du pays; et un dernier en zone montagneuse (CEAM) qui a un poste de commandement à Babadjou dans la région de l’Ouest.

Tous les trois, ils ont pour mission: le recyclage des unités de l’armée de terre; l’aguerrissement des hommes et des unités; et la préparation opérationnelle des unités projetables.

Des forces de défense à l’Extrême-Nord du Cameroun.
Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut