Société › Société

Formation Professionnelle: Pari 2011 réussi pour le centre Don Bosco

Cet institut de formation a récemment célébré la fin de formation pour une quarantaine de jeunes apprenants dans divers domaines techniques

Le centre professionnel de formation Don Bosco de Mimboman, situé dans un des quartiers périphériques de Yaoundé, a organisé le 30 septembre dernier, la cérémonie de fin de formation de plusieurs dizaines d’apprenants, dans plusieurs branches technique. La cérémonie s’est déroulée en présence de responsables du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle, institution partenaire du centre. Plusieurs bénéficiaires des formations ont fait part de leurs impressions, au terme pour certains de 12 mois d’apprentissage : Nos formateurs ont été disponibles pour nous et cela je pense a contribué fortement à notre réussite, j’en profite d’ailleurs pour leur dire merci a déclaré Nathalie Bakam Kouam, la major de la filière secrétariat Bureautique. Pour ma part, je dirais que le centre Don Bosco offre un cadre agréable et propice à l’apprentissage. Le personnel m’a semblé accueillant et dynamique, et pour nous qui faisions dans le graphisme, l’accès régulier et pertinent à Internet aura été un avantage supplémentaire, a confié pour sa part Antoine Onomo, le major de la filière graphisme et production. Autre expression de satisfaction, celle de Gaël Tcheumanie Djimatcheu, major de la filière comptabilité informatisée et gestion. Les modules proposés m’ont semblés être d’une importance capitale pour le façonnement d’un futur comptable compétent et efficace. La formation a été partiellement théorique mais surtout pratique, ce qui en mon sens faisait une grande différence, a-t-il déclaré. Le père Natalio Parodi a pour sa part insisté sur le besoin de former des personnes compétentes et intègres.

Le Centre Professionnel Don Bosco de Mimboman (CPDBM) est une structure agréée par le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle dont il revendique d’en être l’un des centres de référence. Bien que d’obédience catholique, on y accueille les jeunes sans distinction de religion, de race ou de sexe. De nombreuses personnes apprécient la qualité des formations effectuées dans les domaines des technologies de l’information notamment en : comptabilité, graphisme et production audio-visuelle. Le centre forme aussi en menuiserie, métallerie et couture. Dans chacune de ces filières, il accueille des jeunes d’un âge minimal de 13 ans en quête d’une formation professionnelle de base ou alors à la recherche d’un perfectionnement pratique des connaissances qu’ils n’ont que d’une façon théorique. On retrouve trois niveaux de formation. Le premier niveau s’adresse aux jeunes de niveau primaire et les prépare à la certification à l’aptitude professionnelle. Le deuxième niveau de formation qui cible les jeunes diplômés ou non qui ont au moins 16 ans, et qui souhaitent se former à un métier. La durée de la formation ici est de 2 ans. Le troisième niveau concerne les jeunes qui ont au minimum 18 ans et, ayant déjà une connaissance du métier (niveau CAP et plus) ou des ouvriers en quête d’un perfectionnement. Cette dernière se déroule en deux années. Elle est essentiellement professionnelle. Malgré sa forte réputation aujourd’hui établie, des apprenants lui trouvent cependant des points perfectibles. Certains ont fait part de ce que la structure peinait encore à trouver des stages corporatifs dans les délais impartis et aussi souffrait encore du manque de certains support de cours. Mais les représentant du ministère de l’emploi ont été précis, ils soutiendront le centre avec plus de bourse de formation et un appui multiforme.

Don Bosco est un centre de formation professionnel
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé