Sport › Autres sports

202 athlètes pour défendre les couleurs de Dschang aux Jeux U 2014

La veillée d’armes dans cette institution a été présidée par le Pr. Anaclet Fomethe, recteur de l’université de Dschang

202 athlètes représenteront l’Université de Dschang à la 17ème édition des Jeux universitaires, du 03 au 10 mai 2014, à l’Université de Douala. L’information a été donnée par le directeur du Centre des uvres universitaires de l’institution, Valère Ebendeng Ondo. Il s’est exprimé dans la soirée du 01er mai 2014, à l’occasion de la veillée d’armes. Le Recteur, le Pr Anaclet Fomethe, a présidé l’événement dans la salle des Conférences et des Spectacles du campus A.

Dans son intervention, le chef de la division des activités sportives et associatives a affirmé que « notre préparation, nous l’avons faite comme nous l’avons souhaitée ». Il a notamment cité les compétitions de rodage, les repas additionnels accordés par la hiérarchie et, les moyens de transport mis à la disposition des athlètes pour aller d’un campus à l’autre. Selon ce dernier, l’Université de Dschang prépare la compétition de façon assidue depuis six mois et les compétiteurs sortent de deux semaines de stage interne.

Feuille de route
À Douala, les athlètes de l’UDS devront incarner les cinq mots-clés qui caractérisent l’institution : la responsabilité, le respect, l’excellence, la qualité et l’innovation. La recommandation est du Recteur. Le Pr Anaclet Fomethe a par ailleurs ajouté pour cette édition des Jeux universitaires : la solidarité, la concentration, la discipline et l’éthique. S’agissant de la concentration, il a affirmé que « nous avons perdu les derniers jeux universitaires à cause de la concentration ». Pour ce qui est de l’éthique, « il ne s’agit pas de gagner à tous les prix. Une médaille d’or qu’on gagne après avoir triché ne vaut même pas une médaille de bois », a-t-il indiqué. L’objectif final est « de consolider la place de l’UDS en démontrant sa différence par son esprit, et confirmer que nous sommes la première université en matière académique et sportive ».

Des recommandations pratiques ont été données par divers intervenants, au cours de cette cérémonie. Aux encadreurs, le Recteur a demandé de ne prendre du repos que « quand les athlètes sont bien logés, bien massés ». Toute la délégation devra s’assurer de contrôler les intrusions en son sein. Le chef de la division des activités sportives et associatives a rappelé aux athlètes d’avoir chacun, sa literie et son couvert pour les repas. Pendant la compétition, « ils devront éviter de se mêler des manifestations qui ne nous concernent pas ».

Pour prodiguer des conseils aux athlètes, l’Université de Dschang a fait appel aux experts de la délégation régionale des Sports et de l’Education physique de l’Ouest, et ceux du Centre national de la Jeunesse et des Sports de Dschang. Pour le directeur du CENAJES de Dschang, Maurice Njuimo, « celui qui aura la performance, c’est celui qui aura eu confiance en soi ». Le délégué régional des Sports et de l’Education physique, Idèle Salomon Petchoukouang, a insisté sur la force mentale. Il a affirmé que « le Cameroun entier sait qu’à l’Université de Dschang, il y a un grand foyer de l’élite sportive nationale ». Il a promis de mettre à la disposition des compétiteurs, les entraineurs régionaux, pour l’encadrement psychologique pendant la compétition.

Le capitaine de judo messieurs présente le trophée en juin 2013
Journalducameroun.com)/n

Promesses
Dans le volet des promesses, le Recteur a promis à la judokate Nina Yioguim Kedem Lekeufack, de faire figurer son portrait sur l’une des quatre plaques signalétiques de l’Université de Dschang, dont la construction est projetée. « Tout ce que tu as à faire, c’est de remporter une médaille d’or », a-t-il lancé en sa direction. L’institution veut récompenser la bravoure de cette athlète qui a remporté deux médailles d’or au judo féminin à l’édition 2013, en étant blessée. L’athlète masculin qui se distinguera le plus au cours de ces jeux 2013, aura droit aux mêmes honneurs. Le président du club éthique et olympique de l’UDS, Alain Nguemeu Tegang, a promis une prime à l’atelier qui respectera le plus les valeurs olympiques.

Malgré l’insistance du Recteur de recevoir des plaintes des athlètes sur des détails à régler, aucun athlète n’a pris la parole. Le Pr Anaclet Fomethe a remis à Stéphanie Nguelifack, le drapeau de l’Université de Dschang. C’est à cette coureuse des 5000 mètres que revient l’honneur d’être porte-étendard de l’institution. Le club Musique a animé par un concert live, cette cérémonie de veillée d’arme. Elle s’est achevée à 23 heures.

Après avoir passé la nuit au gymnase et au restaurant universitaire, toute la délégation a mis le cap sur Douala, dans la matinée du 02 mai 2014. L’Université de Dschang a occupé le cinquième rang à l’édition 2013, avec 35 médailles (08 en or, 10 en argent et 17 en bronze). Elle vise au minimum, la troisième place, dans la capitale économique du Cameroun.

Le recteur de l’université de Dschang, le Pr. Anaclet Fomethe
Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé