› Eco et Business

37 000 m3 de bois enlevés au port de Douala en un mois

C’est l’évaluation faite par la société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (Sepbc) sur les 60 000 m3 qui étaient en souffrance au port de Douala

La société d’exploitation des parcs à bois du Cameroun (Sepbc) déclare avoir déjà effectué un déstockage de 37 000 m3 de bois sur les 60 000 m3 qui étaient en souffrance au port de Douala depuis plusieurs mois, provoquant le ralentissement des activités de cet espace portuaire.

Selon le directeur général de la Sepbc, Philémon Mendo, «la décongestion du parc à bois est en marche grâce à la mise à disposition de la Sepbc de deux quais par le port autonome de Douala». Il explique que «la situation de congestion du parc à bois a été créée suite à 60 000 m3 de bois en surstock dans ce parc, auquel il fallait ajouter l’important flux de bois venant de la République centrafricaine et du Congo». L’on avait alors estimé à près de 200.000 m3 de bois en souffrance dans cet espace portuaire de Douala, il y a quelques mois.

Le Comité de facilitation du trafic maritime international (Comité Fal), avait alors indiqué que [i «le stockage massif du bois au port de Douala [était] l’une des principales causes de la congestion de cette infrastructure portuaire».]

Le Comité Fal avait également suggéré que «les cargaisons de bois ne soient plus admises à l’intérieur du port, avant l’évacuation complète du parc à bois», et envisagé également «la réouverture du parc à bois de Kribi, dans la région du Sud, afin de résorber la crise au parc à bois du port de Douala».

Suite aux observations et suggestions du Comité Fal, le gouverneur de la région du Littoral, Joseph Beti Assomo, a reconnu que d’«énormes efforts sont en train d’être faits pour décongestionner totalement ce parc à bois».

Il a d’ailleurs annoncé «la rétrocession à la Sepbc de la «Place de l’Udeac» appartenant au parc à bois et qui, depuis de longues années, avait été réquisitionnée par les autorités administratives pour les défilés lors des fêtes officielles à Douala».

Le ministre camerounais des Transports en visite de travail à Douala, métropole portuaire du Cameroun, a demandé à tous les acteurs de l’espace portuaire de «ne pas mettre nos échanges commerciaux en péril».

Il les a exhortés «de travailler main dans la main pour optimiser les capacités du port de Douala, afin d’éviter les détournements de navires vers d’autres espaces portuaires de la côte africaine».

la situation de congestion du parc à bois a été créée suite à 60 000 m3 de bois en surstock dans ce parc
fr.africatime.com)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé