International › AFP

Brésil: les grandes dates de Lula

Voici les grandes dates de l’ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, icône de la gauche, dont la peine de prison pour corruption devrait être aménagée après un vote favorable mardi des juges d’appel.

Le Tribunal supérieur de justice du Brésil (STJ) examinait le recours interjeté par l’ex-président contre sa condamnation à plus de 12 ans de prison qu’il purge depuis un an.

– Octobre 1945: naissance dans une famille d’agriculteurs pauvres du nord-est du Brésil. Pour fuir la faim, sa famille s’installe, quand il a sept ans, dans l’Etat de Sao Paulo.

– 1975: président du syndicat des métallurgistes, secteur où il est ouvrier depuis ses 14 ans.

– 1978-80: conduit les grandes grèves dans les banlieues industrielles, en pleine dictature. Il est emprisonné 31 jours.

– 1980: cofonde le Parti des travailleurs (PT, gauche). Il participe en 1983 à la création de la Centrale unique des travailleurs (CUT).

– 2003: devient le premier président brésilien issu de la classe ouvrière. Réélu en 2006. Grâce à ses programmes sociaux, 29 millions de Brésiliens sortent de la misère, même si le pays reste très inégalitaire.

– 2005: décapite la direction du Parti des travailleurs (PT) après des scandales de corruption.

– Mars 2016: le juge anticorruption Sergio Moro ordonne qu’on aille le chercher à son domicile pour un interrogatoire, une humiliation pour Lula, ensuite empêché de devenir ministre de haut rang de Dilma Rousseff.

– 12 juillet 2017: le juge Moro le condamne à neuf ans et six mois de prison pour corruption et blanchiment d’argent. Sa peine sera alourdie en appel, en janvier 2018, à 12 ans et un mois de prison.

– 7 avril 2018: incarcéré à Curitiba (sud) après avoir été sommé de se présenter aux autorités, suite au rejet par la Cour suprême d’une demande d' »habeas corpus » (demande de libération).

– 30 avril 2018: mis en examen pour corruption et blanchiment d’argent dans une nouvelle affaire impliquant des pots de vin provenant de la société de BTP Odebrecht.

– 15 août 2018: la candidature de Lula à la présidentielle est officiellement présentée par le PT. Il est le grand favori des sondages.

– 1er septembre 2018: Par 6 voix contre 1, le Tribunal supérieur électoral (TSE) invalide la candidature de Lula à un troisième mandat. Sa défense présente en vain plusieurs recours.

– 11 septembre 2018: Lula renonce à briguer un troisième mandat et le PT désigne son colistier Fernando Haddad, ancien maire de Sao Paulo, pour le remplacer en tant que candidat du parti.

– 6 février 2019 : l’ex-président est une nouvelle fois condamné à 12 ans et 11 mois de réclusion pour corruption et blanchiment.

– 23 avril 2019 : les juges du Tribunal supérieur de justice du Brésil (STJ) votent en faveur d’une nette réduction de la peine de prison pour corruption de l’ex-président.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé