› Présidentielle 2018

Cameroun : après le vote, place aux décomptes

©Droits réservés.

Au lendemain de l’élection présidentielle, les décomptes des voix se poursuivent sur l’ensemble du territoire national. C’est la première étape d’un nouveau processus, qui s’achèvera dans quinze jours, avec la proclamation du vainqueur.

Les Camerounais ont procédé hier 7 octobre, à l’élection de leur futur président de la République. A la clôture des bureaux de vote aux alentours de 18 heures, les équipes de supervision des élections qu’accompagnaient les représentants de candidats, ont dressé des procès-verbaux des élections par bureau de vote, qu’ils ont transmis à la commission locale de recensement des votes. A partir de cet instant, l’élection a entamé une nouvelle phase composée de plusieurs étapes, toute aussi déterminante les unes que les autres.

Dès ce lundi matin en effet, les commissions locales de vote ont engagé le recensement des procès-verbaux des bureaux de vote. Pendant les quarante-huit heures qui suivent la clôture des opérations de vote, cette commission va se prononcer sur toutes les difficultés liées à l’organisation, au déroulement et au dépouillement du scrutin.

Un exemplaire des procès-verbaux des commissions locales de vote, assorti des pièces annexes sera, par la suite, transmis à la commission départementale de supervision. Celle-ci est composée du président du tribunal de la circonscription, de trois représentants de l’Administration désignés par le préfet ; trois représentants d’Elections Cameroon, désignés par le responsable du démembrement départemental d’Elections Cameroon et un représentant de chaque candidat.

La commission départementale a la charge de centraliser et vérifier les opérations de décompte des suffrages effectuées par les commissions locales de vote ainsi que tout document y relatif. Elle dresse un nouveau procès-verbal signé du président et des membres présents, qui est transmis dans les soixante-douze heures à la commission nationale de recensement général des votes, accompagné des documents provenant des commissions locales de vote.

La commission nationale a jusqu’au 17 octobre pour transmettre ses travaux au conseil constitutionnel qui proclamera les résultats. Pendant ses 5 jours de travail, la commission nationale procédera au décompte général des votes au vu des procès-verbaux et des pièces annexes transmises par les commissions départementales.  Ses travaux sont ouverts au public, et se déroulent au siège du conseil constitutionnel au palais des congrès de Yaoundé.

Une fois les travaux rendus au Conseil constitutionnel, l’instance recevra les contentieux post-électoraux. Des audiences devraient se tenir, avant le jour fatidique du 22 octobre, où le président élu de la République du Cameroun sera connu.

 

 



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé