Eco et Business › Entreprises

Cameroun : bilan positif à 63 milliards FCFA pour la Cnps en 2018

Une attitude des participants au conseil d'administration de la Cnps.

L’organisme, qui juge « plausible » le rapport du Consupe sur ses comptes en lecture libre sur les réseaux sociaux, vient de valider le rapport financier de l’année écoulée.

De 43 milliards FCFA en 2016 et 54 milliards en 2017, la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) a évolué à 62 milliards FCFA de « résultat consolidé net » pour l’année 2018.

C’est ce qu’il faut retenir des travaux du conseil d’administration de l’organisme en charge de la sécurité sociale au Cameroun. Conseil qui s’est tenu ce 27 mars 2019 à Yaoundé.  Les comptes de l’exercice 2018 ont été examinés et approuvés par les administrateurs.

En clair, l’organisme fait savoir que « si la Cnps avait été un établissement financier ou commercial, on dirait qu’elle a réalisé au cours de l’exercice budgétaire 2018, un bénéfice net de 62,3 milliards FCFA ».

Cette session du conseil d’administration se tenait alors que quelques heures plus tôt des informations sur une enquête du ministère délégué à la présidence de la République chargé du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe) ont circulé sur les réseaux sociaux. Celles-ci faisaient état de ce que des responsables de la Cnps se seraient rendus coupables de fautes de gestion, assimilables à des détournements de fonds.

Lire aussi :: Cameroun : nouvelles révélations sur l’enquête du Consupe à la Cnps

A la Cnps, on reconnait qu’une mission du Consupe a en effet séjourné « il y a deux ans chez nous », souffle une source proche de la direction générale.

« Nous ne savons pas pourquoi cela sort seulement aujourd’hui […]. Nous attendons. Vous savez que lorsque le Consupe rédige ses rapports, c’est adressé au président de la République. Et la présidence vous le renvoie pour que vous apportez vos explications, dans une démarche de contradiction. C’est ce que nous attendons encore », explique notre interlocuteur.

« Si un tel rapport existe, ce qui est plausible parce qu’il y a une mission qui a séjourné ici, la procédure veut qu’on adresse le rapport à la seule personne du président de la République. Le chef de l’Etat, qui est un homme juste et légaliste, vous le renvoie. Si vous avez des éléments de contestation vous le faites. Pour l’instant on est en stand-by », conclu-t-il.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé