› Eco et Business

Cameroun: l’administration dans l’ère de la vidéo-conférence

Cette initiative du ministre des Postes et Télécommunications s’inscrit dans le cadre de l’e-gouvernement. A terme, elle favorisera des économies sur des frais liées à l’organisation des conférences

Grâce la vidéo-conférence mise sur pied dans le cadre de l’e-gouvernement, il est désormais possible pour les administrations camerounaises d’organiser des conférences à distance.

Cette initiative du ministre des Postes et Télécommunications vise l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans la gestion des affaires publiques. Objectif, rendre les services publics accessibles aux usagers et améliorer le fonctionnement interne des mêmes services.

Selon le directeur des affaires générales du ministère des Tavaux publics (MINTP), la vidéo-conférence représente un moyen pour les administrations de faire des économies. « Une session de vidéo-conférence nous coûte environ 971.000 F, répartis entre la location de la salle et l’activation des services de liaisons qui s’élèvent à 300.000 F ; La location des salles des délégations régionales de la Campost coûte 50.000 F. Ajouté à tout cela, les frais de maintenance qui s’élèvent à 15.000 F », a-t-il indiqué dans une interview publiée par le quotidien national édition du Vendredi, 15 janvier 2016

Une économie pour le MINTP qui déboursait 40.000 FCFA/ jour. Un montant alloué aux frais de mission pour un délégué régional qui se déplaçait pour une conférence. Selon Henri Nono, il fallait débourser 160.000 FCFA pour chacun des dix délégués régionaux rattachés à ce ministère. Ce qui faisait un montant total de 1,6 millions de FCFA auxquels s’ajoutaient 1,5 millions de FCFA de frais de déplacement. Soit un montant total de 3,3 millions de FCFA pour rencontre des services centraux et décentralisées à Yaoundé. Grâce à l’usage de la vidéo-conférence, ces frais sont désormais annulés.

La vidéo-conférence, auxquels se sont déjà arrimer de nombreuses administrations à l’instar des ministères de la Santé et celui des Postes et Télécommunications, offre de nombreux autres avantages. Henri Nono souligne qu’elle est un facteur de célérité dans le traitement des dossiers.

Henri Nono,  » depuis le début de l’année nous avons effectué deux séances de vidéo-conférence ».
Droits réservés)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé