Santé › Actualité

Cameroun: le Minsanté interdit la séquestration des patients insolvables

Manaouda Malachie, le Minsanté (c) Droits réservés

Dans une lettre adressée aux responsables des hôpitaux datée du 14 mars 2019, le Dr Manaouda Malachie demande de libérer tous les patients insolvables des établissements hospitaliers. Un acte qui rentre dans le cadre de l’implémentation de sa politique d’humanisation des soins.

«J’ai l’honneur de proscrire, pour compter de la date de signature de la présente lettre, la séquestration des patients indigents dans les formations sanitaires publiques». Il poursuit: «Bien vouloir, toutes affaires cessantes, libérer tous les patients qui se trouveraient ainsi retenus dans vos formations sanitaires respectives, en raison de leur insolvabilité, et me rendre compte instamment de vos diligences et des coûts y relatifs».

C’est en ces termes que le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie met fin à la pratique qui consistait à retenir les malades incapables de payer leurs soins dans les hôpitaux.

Toutefois, il invite les responsables des hôpitaux à lui proposer de meilleures solutions à la prise en charge des patients dans l’incapacité de régler leurs factures. Des solutions, précise-t-il, «mieux adaptées et moins dégradantes».

Cette décision intervient après des cas de séquestration de patients relayés par les médias. Plusieurs formations sanitaires étaient concernées par ces pratiques. La séquestration pouvait s’appliquer de l’individu «indigent» aux membres de sa famille.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé