Politique › Partis politiques

Cameroun : le Sdf se désolidarise de Jean Michel Nintcheu

Le député du SDF souhaite organiser un meeting et une marche pacifique le 21 octobre à Douala afin de dénoncer des « fraudes » enregistrés lors du scrutin.

Le Social democratic front (Sdf) désavoue l’Honorable Jean Michel Nintcheu au sujet de sa manifestation publique à Douala. Celui-ci a décidé d’organiser un meeting et une marche pacifique à Douala le 21 octobre afin de dénoncer des « fraudes massives » au scrutin du 7 octobre. Cette initiative a été prise en soutien à Maurice Kamto, candidat du Mrc qui a engagé des recours devant le Conseil constitutionnel pour les mêmes motifs.

La coordination départementale du Sdf pour le Wouri a fait savoir lundi que cette démarche n’engage que son auteur. Et même si le parti n’interdit pas à ses militants de prendre part à ces activités, il rappelle toutefois que cela se fera « de manière personnelle ».

Cameroun : après le scrutin du 7 octobre, Jean-Michel Nintcheu veut dénoncer les « fraudes massives »

Cette actualité expose des divisions internes qui minent progressivement le Sdf depuis le 7 octobre dernier, après que les premières tendances de vote ont été publiées sur la toile. Celles-ci n’étaient pas à l’avantage du candidat de ce parti, Johua Osih. Plus encore, elles montraient que le Sdf avait régressé en perdant sa place de principal parti de l’opposition.

La Branche germanique du Sdf a par conséquent demandé que Joshua Osih démissionne de son poste de vice-président. L’Honorable Jean Michel Nintcheu a, quant à lui, accordé son soutien à une formation politique rivale. Il se défend toutefois d’avoir jamais pensé rallier le Mrc.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé