Présidentielle 2018 › Garga Haman Adji

Cameroun : plus de corruption à l’école sous Garga Haman Adji

Garga Haman Adji, candidat à la présidentielle 2018. ©Droits réservés.

Sur la base du programme du candidat de l’ADD, Journalducameroun.com visualise les réformes qu’il apporterait au système éducatif camerounais s’il accédait à la magistrature suprême à l’issue du scrutin du 7 octobre 2018.  

Lors de la campagne présidentielle en 2018, il avait promis de nombreuses réformes aux jeunes dans le secteur éducatif. Après un premier mandat, l’heure est au bilan. De nombreuses mesures ont été prises pour matérialiser ses promesses.

Les jeunes chercheurs d’emploi, après avoir suivi une formation, n’éprouvent plus de mal à trouver un emploi. Ils ont été formés à devenir, à plus ou moins brève échéance, des gestionnaires, des responsables ou des chefs. Le leadership jeune est en construction.

L’accès à l’éducation est obligatoire pour tous les enfants sur toute l’étendue du territoire national. La scolarité est gratuite, totalement pour le primaire et partiellement pour l’enseignement secondaire. Ceci a été rendu possible grâce à une lutte acharnée contre la corruption. C’est son leitmotiv depuis plusieurs années, et il reste convaincu que la corruption était à l’origine des retards accumulés dans ce secteur.

La documentation et tout le matériel nécessaire sont déployés pour assurer la réussite des apprenants. Des bibliothèques fournies en livres et en matériels didactiques, gérées par des coopératives d’achats, sont entièrement disponibles pour les élèves, étudiants, enseignants ou chercheurs.

L’accès à ces documents n’est soumis à aucune condition. En effet, les utilisateurs peuvent s’en procurer sans rien débourser. Néanmoins, ils sont tenus de restituer en parfait état chaque ouvrage emprunté. Des  sites web et autres applications mobiles complètent ce dispositif. Ceci a pour but d’élargir davantage leur champ de recherche et de documentation.

Chaque région est dotée d’un lycée internat où tout est gratuit. Ces lycées sont destinés aux meilleurs élèves de chaque département. C’est un moyen d’assurer leurs études, mais également, une occasion de mieux se connaître, s’intégrer et se fraterniser. Les établissements techniques ont également été multipliés pour assurer une hétérogénéité entre l’enseignement général et l’enseignement technique et l’industrialisation du Cameroun.

L’accès aux institutions publiques de l’enseignement supérieur est également gratuit, tant au niveau des inscriptions, des enseignements que de la bibliothèque et des autres « œuvres universitaires ». Le montant de la bourse universitaire dépend des performances de l’étudiant et est, par conséquent, fonction des mentions obtenues. Ceux des étudiants qui obtiennent les mentions « bien » ou « très bien » sont systématiquement soutenus, graduellement récompensés et personnellement suivis dans leurs études et recherches. Ces avantages sont également appliqués aux élèves de l’enseignement privé laïc ou confessionnel des établissements intéressés.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé