› Politique

Cameroun : rentrée parlementaire ce 12 mars

Des élus à l'Assemblée nationale

Plénière d’ouverture à l’Assemblée nationale et au Sénat du Cameroun pour le compte de la première session de l’année législative en cours. Attendue, l’élection d’un nouveau bureau dans les deux Chambres.

À 11 h à l’Assemblée nationale, les députés sont attendus dans l’hémicycle pour la rentrée parlementaire de la session de mars. La plénière d’ouverture par le bureau doyen d’âge formé du député le plus âgé et des deux plus jeunes élus . Tous les membres du gouvernement, ainsi que les autres corps constitués nationaux sont attendus à cette séance.

Moment fort de cette plénière d’ouverture, le discours du doyen d’âge, Enow Tanjong. Comme il est de coutume,  il va saisir l’occasion la tribune que lui offre le perchoir pour faire le round-up de l’actualité nationale. La crise anglophone, les dernières sorties des autorités américaine et européenne sur la situation sociopolitique et sécuritaire au Cameroun devront meubler le bagou de ce député RDPC.

Au Sénat à 16h, les sénateurs vont également faire leur rentrée parlementaire. C’est centenaire Victor Fon Mukete, le doyen des sénateurs, qui va également saisir son passage au perchoir, à la faveur du discours de rentrée parlementaire, pour donner la position de son institution sur les sujets d’actualité.

Le moment culminant de cette session de mars est sans doute l’élection des bureaux dans les deux Chambres. En effet, comme le dispose le règlement intérieur à l’Assemblée nationale et au Sénat, la première session de l’année législative consacre le renouvellement du bureau. En clair, les postes de président, de vice-présidents, de secrétaires et de questeurs sont remis en jeu au cours d’une élection dans les deux Chambres.

Notons que depuis 1992, Cavaye Yéguié Djibril est reconduit sans discontinuité au perchoir. Au Sénat, depuis la mise en place de l’institution en 2013, Marcel Niat Njifenji trône. Cette année encore, il ne devrait pas avoir de changement dans les bureaux des Chambres du Parlement.

Pour ce qui est de l’examen et du vote des lois, qui constituent l’activité principale des élus, il est attendu une loi portant ratification du texte de l’Union africaine sur la mise en place d’une Zone de libre échange continentale (ZLEC). La ZLEC doit théoriquement entrer en vigueur en juillet 2019 et le Cameroun fait partie des pays à ne pas encore avoir ratifié le texte. La session de mars constitue la dernière chance pour le pays d’approuver définitivement la ZLEC.

En fin, il est à rappeler que la session de mars ouvre la dernière année parlementaire de l’actuelle législature à l’Assemblée nationale. Le mandat de 5 ans des députés est effet échu en 2018. Les députés ont bénéficié d’une rallonge d’un an décidée l’année dernière par le chef de l’État, conformément à la Constitution. Des élections législatives et municipales devraient se tenir en septembre prochain.



À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé